Chargement...
Chargement...

La mort de la civilisation

14633_la-mort-de-la-civilisation
Une actualité de Marie-Aurélie
Publié le 15/12/2015

9782746737235,0-2705257Dans le désert tunisien, Preising, PDG suisse extrêmement distrait, occupe une chambre dans un luxueux hôtel pour touristes fortunés. Ne goûtant que très peu aux joies de l'exotisme aussi pré-mâché soit-il, Preising trouve en Pippa une amie de circonstance. Malheureusement Pippa, distinguée britannique, est venue marier son fils, golden-boy caricatural des années 2000. Pour la noce, les fiancés ont amené avec eux tous leurs collègues et amis anglais qui comptent bien profiter de l'occasion pour faire la fête et jeter leurs salaires par les fenêtres.

Observateur distant, Preising se retrouve au beau milieu de cette faune, un peu abasourdi. Jusqu'au moment où la noce dégénère. Apprenant que la Grande-Bretagne est en faillite, les invités du mariage perdent pied jusqu'à sombrer dans une barbarie inimaginable.

Premier roman du suisse allemand Jonas Lüscher, Le printemps des barbares a reçu le prix Franz-Hessel. Savourez un moment de rare intelligence avec cette brillante fable contemporaine.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !