Chargement...
Chargement...

La mort n'existe pas !

14171_la-mort-n-existe-pas
Une actualité de Anne Chauvel
Publié le 29/03/2016
vivantAprès son excellent recueil de nouvelles horrifiques Je suis la reineAnna Starobinets continue à nous faire trembler mais cette fois dans un ouvrage d'anticipation, Le vivant , toujours aux éditions Mirobole.  Dans le futur, les êtres humains sont trois milliards exactement puisque chacun se réincarne à 60 ans au plus tard. De plus, tout le monde est connecté par une puce au socio, un super réseau qui contrôle tous les aspects de la vie, le divertissement, le sexe, le travail, etc, et dont il est interdit de se déconnecter trop longtemps. L'addiction est très forte et il est possible de vivre sa vie presque entièrement dans ces strates technologiques. Dans ce monde maîtrisé naît un jour Zéro, un enfant tout neuf avec un patrimoine génétique inconnu ! Les humains sont maintenant trois milliards et un ! Mais cet enfant met en péril l'équilibre du système et va être enfermé avec tous les autres déviants dès sa naissance. A travers des documents disparates, l'auteur nous fait vivre le destin tragique de cet être qui n'aspire finalement qu'à être accepté. Ce roman d'anticipation est intéressant car outre l'idée assez classique dans la littérature d'anticipation d'un système dictatorial au nom du bien-être de tous, le texte possède un charisme puissant grâce à la plume de l'auteur, précise, et qui, en quelques mots, instaure une ambiance dérangeante et oppressante. Le contrôle de la spiritualité permet grâce au système de réincarnation fermé, couplé au contrôle technologique, d'éviter les débordements au risque de la sclérose de la créativité et donc d'un impossible renouvellement nécessaire d'une société devenue immortelle. Toute cette inertie devient de plus en plus pesante tout au long du roman et ajoute à la compassion que l'on ressent pour Zéro alors même que la distanciation créée par la narration indirecte aurait pu être un frein. Un bon livre d'anticipation à l'atmosphère unique et décalée.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !