Chargement...
Chargement...

La romance de Dalida

no_media
Une actualité de Fleur Aldebert
Publié le 21/09/2013

Les vraies rencontres tiennent parfois du hasard et aussi, malgré tout, de la nécessité. Colette Fellous a dû en faire l'expérience quand l'idée lui est venue de consacrer à Dalida un livre et de s'attaquer ainsi à un mythe contemporain, un mythe un peu malmené, parfois caricaturé, un mythe en tout cas bien plus riche que ce que les médias ont voulu en retenir. Ainsi ce n'est pas dans la collection de J.B. Pontalis L'un & l'autre où nous l'aurions vue avec évidence tant sa façon de réinventer cette figure coïncide avec l'esprit de celle-ci mais chez Flammarion, à l'invitation de Teresa Cremisi, que l'auteur du Petit casino, a trouvé terre d'accueil pour son projet : inventer Dalida sous forme de romance. Pas dans le cadre d'un essai biographique, ni dans celui d'une enquête, non, oser la subjectivité, le détour, la question suspendue, oser "romancer" sans tomber dans le piège du romanesque, de la femme maudite, évoquer sa finesse de jugement, ses fidélités. C'est tout cela que le très beau livre de Colette Fellous qui rencontre un beau succès raconte. De passage dans notre librairie, l'auteur, dont on connaît bien la voix grâce à ses émissions radiophoniques, s'est prêtée au jeu de l'image. En quelques minutes elle nous raconte son projet. Nous lui laissons donc la parole...

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !