Chargement...
Chargement...

La vie rêvée de John Lynch

14179_la-vie-revee-de-john-lynch
Une actualité de Marilyn
Publié le 29/08/2015
Mise en page 1Nous avons tous notre propre manière de réagir face à la disparition d'un proche. Pour combler la perte de son père avec qui il jouait à la guerre quand il était petit, James Lavery va s'inventer un monde et rêver éveillé pour arranger comme il le souhaite certains épisodes de sa vie. Il faut dire que son quotidien n'est pas des plus faciles et qu'y échapper est plus que nécessaire. Sa mère s'est réfugiée dans la boisson et pour tenter de se reconstruire, elle ne trouve rien de mieux que de s'enticher de Sully, un incapable en qui l'on ne peut pas avoir confiance. Heureusement, pour l'apaiser, notre jeune protagoniste peut compter sur son meilleur ami, sur sa tante qui lui rappelle que son père est mort pour l'Irlande en héros et sur son professeur qui l'invite à jouer un rôle dans une pièce issue de Vol au-dessus d'un nid de coucou. Les jours se succèdent et l'on en apprend davantage sur ce doux personnage révolté qui essaie de vivre en faisant fi de ses tracas jusqu'à ce que la rencontre avec son premier amour retire le voile que l'on avait déposé sur l'histoire de son enfance... Par-dessus tout, on souhaite protéger les enfants, mais pour le faire, faut-il nécessairement leur mentir ? Chacun fait comme il peut bien évidement et la jeunesse a tout de même cette vertu de cicatriser plus vite ses blessures. John Lynch nous entraîne dans les rêves d'un jeune homme que l'on va voir grandir, s'éveiller à l'histoire de son pays et à la réalité. La déchirure de l'eau (éditions Castor Astral) est un premier roman brillant que l'on a hâte de vous faire découvrir. A paraître le 20 août prochain. https://youtu.be/dBwWukT-0kU  

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !