Chargement...
Chargement...

La vie sexuelle des super-héros de Marco Mancassola

2541_la-vie-sexuelle-des-super-heros-de-marco-mancassola
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 19/03/2016

Quand nous étions petits, ils nous faisaient rêver. Aujourd’hui nous assistons à leur fin.
Souvenez-vous, Red Richards, alias Mister Fantastic, qui pouvait étendre son corps à l’infini, est maintenant un homme d’affaire à la santé fragile. Divorcé de la Femme Invisible, soit Jane Storm (qui faisait également partie du célèbre groupe des Quatre Fantastiques), l’homme de caoutchouc est en pleine crise de la soixantaine et tombe sous le charme d’une jeune étudiante avec qui il partage les meilleures nuits de sa vie, même si cela lui coûte de nombreuses visites chez le médecin.
Bruce Wayne n’enfile plus son costume de chauve-souris pour aller défendre la veuve et l’orphelin depuis de nombreuses années, mais continu d’entretenir son corps comme un monument qu’il est prêt à exhiber sous n’importe quel prétexte. Depuis que Robin, dont il a fini par se lasser, est mort, Batman expérimente tout ce qui est sexuellement possible de faire. Ainsi, il n’ordonne plus aux criminels de se rendre, mais à de jeunes personnes triées sur le volet de le satisfaire selon ses désirs.
Mystique, que nous croyions coupable de crimes affreux alors qu’en réalité elle menait une lutte révolutionnaire, est encore capable de prendre l’apparence de n’importe qui – bien que ces transformations provoquent en elle un trouble de plus en plus difficile à apaiser – mais pour le compte d’une émission de télévision à succès. Que ce soit sous la forme de Madonna ou de Mel Gibson, son talent l’a rendu populaire auprès de millions de téléspectateurs. Pourtant, la mutante n’a jamais connu l’amour et ne fait que s’adonner à des plaisirs solitaires.
À priori, rien de vraiment inquiétant ne pourrait arriver à nos super héros, si ce n’est qu’ils reçoivent tous le même petit mot d’adieu. Une menace qui ne sera pas toujours prise au sérieux alors que des gens déterminés à leur nuire se dressent devant eux.
Beaucoup d’entre nous ont suivi les aventures des super héros sans jamais se demander ce qu’ils deviendraient lorsqu’ils seraient trop vieux pour combattre, sûrement parce que cette idée est trop triste ou ne semble pas assez intéressante. Pourtant, Marco Mancassola nous raconte cette histoire avec une énergie telle que nous finirions bien par croire au monde qu’il a construit. Alors qu’aujourd’hui le cinéma continu à porter à l’écran ces célébrités issues de la bande dessinée américaine, l’auteur nous invite à tourner la page et à créer d’autres héros qui pourraient continuer à nous faire rêver.
Marco Mancassola est publié en France pour la première fois dans la collection Du Monde Entier des éditions Gallimard avec Les Limbes : trois récits visionnaires paru en mars 2010, puis vient en janvier 2011 La vie sexuelle des super-héros. En revanche, en Italie où il est considéré comme l’un des auteurs les plus prometteurs du moment, quatre livres supplémentaires sont parus. Espérons que Vincent Raynaud, son traducteur, poursuive son travail sans trop tarder…

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !