Chargement...
Chargement...

La voix de Jean Dézert

16705_la-voix-de-jean-dezert
Une actualité de Emilie Dupuch
Publié le 21/06/2016

mirmont-minPour célébrer les 120 ans de la librairie Mollat, Audiolib a choisi de nous confectionner un très beau cadeaux : adapter en livre lu le chef-d’œuvre de Jean de La Ville de Mirmont et le proposer en exclusivité pendant un an aux clients de la librairie.

Peut être faut il encore présenter cet auteur à ceux qui ne le connaissent pas, car il faut bien avouer que si on cite à l'envi Montaigne, Montesquieu et Mauriac comme écrivains représentants du patrimoine littéraire bordelais, on oublie bien souvent Mirmont. Né à Bordeaux en 1886, Mirmont est mort au front pendant la Première Guerre Mondiale, comme Péguy ou Alain Fournier. Il laisse à 27 ans une œuvre restreinte mais qui n'en est pas moins éblouissante : un recueil de poésie, quelques lettres, et un roman - écrits que vous trouverez regroupés dans les Œuvres complètes publiées par Champ Vallon.

Ce court et intense roman s'intitule Les Dimanches de Jean Dézert. Il raconte le quotidien de Jean, employé de bureau, spectateur d'une vie dont il ne sait pas profiter pleinement: un travail ennuyeux, des soirées passées à griffonner son agenda, et des fameux dimanches qu'il passe à tester les différents prospectus publicitaires qu'il a reçus pendant la semaine. Si l'amour le frappe, il ne le sauve pourtant pas, sa dulcinée le quitte pour des raisons absurdes.  Car c'est bien toute l'absurdité du monde qui est ici mise en lumière. Jean Dézert est un pantin ridicule, désolant, mais qui n'en est pas moins touchant -la précision de l'écriture, l'ironie de Mirmont, et son désespoir, ne peuvent laisser le lecteur indifférent.

C'est ici Dominique Pinon, acteur ô combien célèbre cher à Jean-Pierre Jeunet, qui prête sa voix au roman, comme il l'avait fait précédemment pour Les Caprices de la reine de Echenoz. Une belle occasion pour les uns de découvrir le ton de Mirmont, pour les autres de relire ce livre qui les années passant n'en demeure pas moins très actuel.

Bibliographie