Chargement...
Chargement...

Lacenaire : poète assassin de Rémi Bijaoui

4332_lacenaire-poete-assassin-de-remi-bijaoui
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 25/03/2016

Bien évidemment, quand on parle de littérature, on ne pense pas à Pierre François Lacenaire. Pourtant, cet homme, manifestement fragile psychologiquement et n'hésitant pas à avoir recours à la violence, en a intrigué plus d'un. Ainsi, nous pouvons trouver ses Mémoires et autres récits, des biographies ainsi qu'un film : Lacenaire avec Daniel Auteuil dans le rôle principal. Toute sa vie, Lacenaire réclamera vengeance. Contre qui ? Contre quoi ? Ses raisons sont étranges. Sa famille n'a certes pas été aimante, mais la haine qu'il nourrit à l'encontre de ses parents est démesurée. Au bout du compte, on se dit qu'il était simplement fâché avec la vie et ses aléas. Lui qui voulait devenir un homme de lettres finit par devenir un voleur et un meurtrier parce qu'écrire ne paye pas et qu'il faut bien manger. En revanche, il peut paraître étonnant d'apprendre que sous d'autres aspects, c'était un homme honnête. En effet, il ne cachera aucun de ses crimes et en révèlera d'autres inconnus par la justice durant son procès qui le conduira à la guillotine. Dans Lacenaire : poète assassin, Rémi Bijaoui décortique les Mémoires et autres récits et s'appuie sur des faits véridiques - et non tels que nous les raconte Lacenaire - pour nous révéler qui il était vraiment : un poète brillant et un assassin terrifiant. C'est une biographie passionnante que nous offre les éditions Imago. Bien entendu, tout comme ce qu'il a écrit, elle ne placera pas Lacenaire aux côtés de ses contemporains et ne laissera guère de traces dans les mémoires. N'est-il pas effarant de gâcher son talent pour la vengeance ? Quoi que l'on pense de cet homme, il fait parti de ces auteurs injustement méconnus bien qu'il ait contribué lui-même à cette perte.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !