Chargement...
Chargement...

Le couac du coin-coin !

1886_le-couac-du-coin-coin
Une actualité de Olivier
Publié le 16/03/2016

Brookmyre L'inimitable Christopher Brookmyre revient à la charge avec le titre (délicieusement absurde, nous en convenons) Les Canards en plastique attaquent, qui signe le retour du journaliste Jack Parlabane, coriace et obstiné (pour le moins). Pour les plus avertis, deux enquêtes de Parlabane ont été traduites en France, il s'agissait des (feu) deux Série Noire suivantes : Un matin de chien puis le Royaume des aveugles. Toujours avec ce style direct et cru, à mi chemin entre Tim Dorsey et Ian Rankin, Ecosse oblige  : Brookmyre propose un tableau de la société drôle, certes, mais évidemment pas rassurant, car corruption et coup médiatique valent mieux que probité et humilité,  soit la leçon que l'on pourrait tirer des enquêtes de Parlabane. Ici, bienvenue dans une arnaque  (ce  qu'en pense Parlabane)de fort belle envergure- plus c'est gros, plus ça passe ! -  il s'agit de montrer qu'un certain Gabriel Lafayette n'est pas médium, comme il le laisse penser (et le prouve à maintes reprises) mais bien un manipulateur cupide et meurtrier... L'auteur retrouve ici certains de ses thèmes fétiches : la crédulité, l'ambition dévorante et destructrice, la manipulation politique, mis en valeur par un sens de l'à propos indéniable, une plume incisive servie par une construction impeccable et retorse, bref, Christopher Brookmyre délivre un roman noir enlevé et pertinent.

Signalons la sortie de Petite bombe noire (dans la collection points) où l'on découvre Angélique de Xavia,femme flic aux méthodes parfois, hum, discutables (mais tellement efficaces).

 

 

 

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !