Chargement...
Chargement...

Le crime imparfait

14061_le-crime-imparfait
Une actualité de Marilyn
Publié le 09/06/2015
osterÇa n'arrive pas qu'aux autres... quoique. Imaginez un jour rentrer du travail et découvrir un cadavre dans votre salon. Après l'évident effet de surprise, vous vous apercevez que vous ne connaissez pas cet homme. Ensuite, vient l'inquiétude de savoir où se trouve votre femme et si elle va bien. Dans l'affolement, vous criez son nom, la cherchez comme un fou dans la maison pour la trouver dans la salle de bain barbotant tranquillement dans la baignoire et refusant catégoriquement de vous dire ce qui s'est passé. D'ailleurs, cela n'a pas d'importance car elle vous quitte... Le héros de cette histoire rocambolesque fait preuve d'un calme étonnant au point de la rendre drôle. Sans le vouloir, nous nous mettons à sa place et imaginons ce que nous ferions dans une telle circonstance. Aurions-nous le courage d'aller voir la police pour dénoncer notre (ex-)conjoint ? Non et surtout pas après tout le temps que nous avons laissé filer depuis la découverte du mort. Reste alors à déterminer ce que nous allons en faire en se posant une multitude de questions que nous ne pensions pas nous demander un jour : combien de jours avant que le corps ne se décompose ? Peut-on le conserver avec des pains de glaces ? Si oui, où en acheter en quantité ? Dans une épicerie ? Chez Ikea ? Autant d'interrogations qui risquent de nous rendre fous ! Christian Oster revient avec un roman noir dotée d'une intrigue captivante ponctuée par des réflexions drolatiques. Page après page, le suspens se fait plus dense, mais ne vous attendez pas à ce que la clé de l'histoire vous soit dévoilée trop rapidement, l'auteur prenant tout son temps pour planter le décor et explorer les méandres de la psychologie de son personnage. Le cœur du problème (éditions de l'Olivier) nous plonge dans un abîme où l'on craint sans cesse pour le héros que l'on suit de manière hypnotique.

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !