Chargement...
Chargement...

Le grand retour de Jerry Stahl

4123_le-grand-retour-de-jerry-stahl
Une actualité de Karine G.
Publié le 19/03/2016

Manny Ruppert, ex-flic, anciennement marié, mais pas tout à fait ancien toxicomane, ne roule pas sur l'or... Alors, quand on lui propose de se lancer sur une affaire, il ne peut pas vraiment se permettre de refuser ! Surtout que le vieux commanditaire s'est montré plutôt persuasif. Difficile de contester lorsque que l'on se retrouve bloqué entre les pieds d'un déambulateur !  Son idée était que Manny intègre la prison de Saint Quentin en se faisant passer pour un thérapeute, et une fois là-bas vérifier l'identité d'un détenu, un homme qui serait ou qui est véritablement Joseph Mengele, « l'ange de la mort », celui qui hante la mémoire de nombreux juifs dont bientôt celle de Manny.

Avec Anesthésie générale, son dernier roman, Jerry Stahl frappe fort, et ça va faire mal. Par son ton et son histoire le livre fait mal à l'Amérique. Plus noir que déjanté, le nouveau Stahl nous mène aux frontières de la folie, pour explorer cette société ultra-conservatrice américaine sous ses diverses formes. La réapparition de Mengele, ou plutôt sa constante présence est prétexte à révéler le racisme latent de cette société, quasiment institutionnalisé tant les célébrités partageant ses idées sont nombreuses : présentateurs de talk-show, évangélistes, politiciens, ou biologiste. Le mal est et a toujours été présent dans la société américaine - il aurait même inspiré les nazis et la réciproque fonctionne aussi, la récupération de leurs scientifiques à la fin de la guerre le prouve bien.

Un livre provoquant, dérangeant et dénonciateur à la fois, qui nous entraîne dans les abimes de l'univers carcéral, de la société américaine et de l'esprit de l'anti-héros de Stahl, et les uns comme les autres sont d'un noir abyssal. Un livre que l'on pourrait rapprocher de ceux de Hilsenrath.

Article signé Benjamin

   

Bibliographie