Chargement...
Chargement...

Le jour où J.M.G. m'a parlé....

no_media
Une actualité de Emilie
Publié le 09/05/2013

Ma rencontre avec J.M.G LE CLEZIO remonte au début de l'année 1996 lors de la sortie de son ouvrage La quarantaine. A cette époque, ses apparitions publiques étaient rares ce qui faisait de sa conférence chez Mollat un véritable événement! La légende le décrivait comme un homme timide, fuyant la foule, les photographes... L'homme que j'ai rencontré était charmant, chaleureux, loquace pour peu qu'on s'approche d'un peu plus près. Il était intarissable dès qu'on prononçait les mots théâtre, Michaux ou désert... L'académie suédoise n'a pas seulement récompensé un grand écrivain de langue française mais aussi et surtout un humaniste, qui tout au long de sa vie et de son oeuvre, a défendu l'homme contre la machine, contre la vie moderne et son cortège d'absurdités...

Thi-hanh

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !