Chargement...
Chargement...

Le Maître et son whisky

616_le-ma-tre-et-son-whisky
Une actualité de David V.
Publié le 09/05/2013

Jean-Pierre OhlNous recevions hier dans notre salle de conférences du 91 un auteur qui avait déjà eu l'occasion de subir, lors de la sortie de son premier opus, le feu de nos questions, un auteur salué par la presse pour la sortie du second paru lui aussi à l'enseigne de Gallimard, un auteur rompu, par son métier, à l'art de vendre des livres ce qui n'est pas nécessairement un gage pour proposer les siens, un auteur qui, s'il a mis du temps à se lancer dans l'écriture, fait preuve désormais d'une maîtrise qui laisse pantois. Les Maîtres de Glenmarkie, son second livre publié, est bien plus que la confirmation que nous tenons un écrivain de premier ordre qui a eu la sagesse d'attendre le nombre des années pour devenir romancier et éviter ainsi les pièges juvéniles de l'égotisme sans renoncer à la ferveur, ce sentiment indispensable pour que naissent les romans les plus surprenants. Si le goût de l'aventure vous étreint, que vous jugez, comme nous, que Stevenson et Melville, romanciers d'un absolu qui tait souvent son nom, ont encore beaucoup à nous dire, si vous aimez que le romancier tisse autour de vous une toile dont vous ne voudrez pas vous défaire, semant les morceaux de son puzzle diabolique avec légèreté et malice, si la métaphore, dont notre auteur se révèle un champion hors catégorie, reste pour vous la manifestation la plus évidente du talent, si les lumières de l'Ecosse réveillent en vous la nostalgie d'une intime patrie où les nuances de gris anéantiraient par leur splendeur toutes les prétentions du jaune éclatant des terres du sud, bref, si vous cherchez simplement mais ardemment un livre qui vous divertisse sans vous abêtir, un livre superbement écrit mais jamais ennuyeux, un livre attachant dont on se détache avec peine, un drop flamboyant au milieu d'un match de rugby sans relief, un whisky hors d'âge dans un océan de grenadine, une vague sublime née d'une mer étale, etc..., précipitez-vous sur le dernier roman de Jean-Pierre Ohl, une mécanique romanesque digne des meilleurs Leo Perutz, et puis aussi, à l'occasion, écoutez le podcast de la conférence d'hier pour en savoir un peu plus sur lui...

Whisky

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !