Chargement...
Chargement...

Le Magasin des suicides, ou le summum du politiquement incorrect !

4_le-magasin-des-suicides-ou-le-summum-du-politiquement-incorrect
Une actualité de David V.
Publié le 09/05/2013

Couverture du Magasin des suicidés, de Jean TeuléJean Teulé est bel et bien un auteur « multi-cartes » : on le connaît pour les biographies qu’il a pu rédiger sur Villon et Verlaine (Je, François Villon, Pocket, O Verlaine, Pocket) , pour son roman Darling, adapté récemment au cinéma, mais encore pour le roman historique intitulé Le Montespan, sorti en grand format le mois dernier.

Avec Le Magasin des suicides, il nous prouve encore une fois qu’il peut écrire sur tout, avec brio, et avec souvent pas mal d’humour. Imaginez une boutique qui proposerait cordes, poisons, couteaux et autres articles morbides. Imaginez encore des employés dont la principale exigence commerciale serait de permettre aux clients de pouvoir le plus rapidement et le plus efficacement possible mettre un terme à leur existence. Le roman est complètement décalé, drôle très souvent, original, et pour le moins politiquement incorrect !

La lecture de ce petit OVNI littéraire a du coup donné envie à l’équipe Poche de mettre en avant tous les romans décalés, grinçants, qu’on peut ou qu’on a pu qualifier de « politiquement incorrect ». Citons pêle-mêle Comment je suis devenu stupide, La Conjuration des imbéciles, Lolita, L’Etourdissement, Le Journal d’un vieux dégueulasse Une vitrine et une table leurs seront consacrés prochainement. N’hésitez pas à nous faire part des vos choix et coups de cœur politiquement incorrects et rappelez vous bien, pour citer Desproges, que l’« on peut rire de tout mais pas avec tout le monde » !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !