Chargement...
Chargement...

Le partage des eaux d’Alejo Carpentier

Le partage des eaux d'Alejo Carpentier
Une actualité de Sophie D.
Publié le 29/07/2016
L’histoire débute dans une grande ville d’Amérique du nord, probablement New York. Le protagoniste, dont le nom est inconnu est un musicologue en pleine errance. Marié à Ruth, une comédienne de théâtre, il subit sa vie plus qu’il ne la vit.
On lui propose une bourse d’étude dans le but de rechercher des instruments primitifs au cœur de la forêt vierge d’Amérique du Sud. La finalité étant aussi d’achever une thèse dont l’argument principal est que l’origine de la musique se trouverait dans l’imitation des bruits de la nature par des tribus indigènes.

Après de longues hésitations, le héros part à la conquête de la jungle. Mais dès son arrivée au Venezuela, le héros va se heurter à un putsch militaire qui va le contraindre à se confiner dans un hôtel de la ville.

C’est à ce moment-là que le roman et le héros prennent réellement vie. De multiples péripéties le conduiront au fin fond de la forêt vierge en compagnie d’un chercheur d’or, d’un prêtre et d’un fondateur de village.

On peut parler de quête, de mythologie, de retour au source à l’essentiel. Cette lecture des bancs de fac est une véritable découverte et un moment de lecture jubilatoire.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !