Chargement...
Chargement...

Le "pur bonheur" selon Georges Bataille

4082_le-pur-bonheur-selon-georges-bataille
Une actualité de Véronique M.
Publié le 19/03/2016

Francis Marmande devrait rappeler mardi 20 septembre prochain lors de la conférence programmée au 91 rue Porte-Dijeaux autour de son essai Le pur bonheur (éditions Lignes) l'anecdote de sa découverte de Bataille en 1962 : à 17 ans, venant acheter J'irai cracher sur vos tombes de Boris Vian, le libraire lui a tendu sous papier kraft discret un autre livre interdit,  L'histoire de l'oeil. Georges Bataille (né en 1897) venait de disparaître, et bouleversait à jamais l'avenir du futur spécialiste (devenu également musicien de jazz et professeur), si bien qu'il confesse cinquante ans plus tard n'avoir pas encore épuisé l'oeuvre du grand écrivain auquel il a déjà consacré deux essais et édité les trois derniers tomes de ses Oeuvres Complètes chez Gallimard (12 tomes dans la collection "Blanche"). Rien de plus éloigné a priori de la pensée complexe de Bataille, enfermée dans les préjugés d'illisibilité et de noirceur, que cette notion de "pur bonheur" ! Pourtant, on apprend grâce à Francis Marmande que cette expression était de Bataille lui-même qui avait prévu à la fin de sa vie de rassembler sous cet intitulé certains de ses textes. L'essayiste rappelle la réponse que le principal intéressé avait prévu à cette objection :

On me tient pour l'ennemi du bonheur. C'est juste, si par "bonheur" on entend le contraire de la passion. Mais si le bonheur est une réponse à l'appel du désir et si le désir est le caprice même, alors le bonheur seul est la valeur morale.

Notons que deux des célèbres écrits de Georges Bataille, La part maudite et L'Erotisme, respectivement publiés aux éditions de Minuit en 1949 et 1957, sont désormais (enfin !!) disponibles au format et prix de poche dans la collection "Reprise" (chez Minuit). Le lecteur curieux pourra retrouver le texte daté de 1933 intitulé "la notion de dépense"soit en ouverture de cette réédition de La part maudite, soit dans un petit volume à part publié récemment aux éditions Lignes et postfacé par Francis Marmande.

Le pur bonheur est une invitation à (re)lire Bataille à la lumière de tous les possibles et de tous les excès que brasse son oeuvre située à la croisée de disciplines qui intéressent et interrogent notre monde : morale, philosophie, économie, histoire, anthropologie, psychanalyse, sociologie, art. La rencontre mardi prochain à 18h de Francis Marmande sera certainement l'occasion pour lui de nous expliquer la fascination qu'exerce cette pensée hors-limites qui apparaît toujours si éminemment transgressive, libre et en cela promesse d'un "bonheur" à partager.

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !