Chargement...
Chargement...

Le roi, le cochon et la vierge

14777_le-roi-le-cochon-et-la-vierge
Une actualité de Pierre
Publié le 16/11/2015
pastoureau cochon"Le roi tué par un cochon" peut apparaître comme la synthèse de toute l’œuvre et de tout l'art de Michel Pastoureau. Un talent qui mêle histoire des rois, des symboles, des animaux et qui permet une compréhension profonde de l'histoire de France. Qui suit depuis longtemps le travail de Michel Pastoureau sait que ses passions sont l'héraldique, l'histoire des couleurs (on garde en mémoire son admirable Bleu) et l’histoire des animaux. Voilà ses passions réunies dans un livre passionnant où l'on découvre que la mort impromptue d'un jeune roi en 1131, renversé par son cheval à cause d'un cochon errant,  va aboutir quelques décennies plus tard à l'adoption du bleu et de la fleur de lis comme attributs de la royauté française. Le talent souverain de Michel Pastoureau consiste, à partir d'une anecdote qui peut sembler dérisoire et qui, désormais, a complètement disparue des Histoires de France, à montrer que l'histoire est essentiellement un réseau de signes, de symboles, de représentations. Ainsi vous dévorerez avec passions les pages où Pastoureau décrit l'écart considérable qui existe dans l'imaginaire médiéval entre les si proches sangliers et cochon domestique, autant que celles où il expose les nombreux soucis de ventres des rois de France. Mais surtout vous vous passionnerez pour le portrait qu'il dresse de cette France du XIIème siècle, période de mutations intenses où la royauté capétienne apparaît encore jeune et peu installée. C'est pour cela que tous les signes importent et qu'il s'agit avant tout de travailler à une institution symbolique. En allant toujours au-delà de l'anecdote pour élucider nos représentations, M. Pastoureau signe là un livre délectable. Cochon qui s'en dédit.  

Bibliographie