Chargement...
Chargement...

Le tribunal des âmes de Donato Carrisi

4757_le-tribunal-des-ames-de-donato-carrisi
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 25/03/2016

Vous vous souvenez du Chuchoteur de Donato Carrisi. Les plus fins observateurs verront ici une affirmation car ce livre, que nous avions aimé, donc conseillé, et qui a reçu deux prix (notamment le prix SNCF du polar européen et le prix des lecteurs du Livre de Poche 2011), a marqué les esprits des lecteurs du genre. Tout le monde pourra se réjouir cependant car, que vous le connaissiez ou non, son dernier roman, Le tribunal des âmes (Calmann-Lévy), est un vrai petit bijou de suspens. A juste titre, on pourrait croire que le FBI est le plus grand bureau d'archives criminelles du monde, mais beaucoup l'ont réfuté pour tourner tous les regards vers le Vatican. Info ou intox ? Donato Carrisi sème le doute. Deux personnages apparaissent en alternance, mais tout porte à croire que l'intrigue va bien au-delà, vers un ou plusieurs individus qui se cachent dans le noir pour ne pas nous dévoiler trop tôt le mystère qui règne tout au long de cette histoire. David est mort depuis deux mois, mais Sandra ne veut pas récupérer ses affaires au commissariat car cela confirmerait sa disparition et elle n'est pas prête. Pourtant, un agent d'Interpol va la convaincre et l'amener à rouvrir l'enquête sur ce qui pourrait s'avérer être un meurtre et non un accident. Les seuls indices sont des photographies - noires ou incompréhensibles - prises avec un vieil appareil. De son côté, Marcus a perdu la mémoire, mais il est le seul agent - le seul pénitencier - à pouvoir résoudre une affaire de disparition alors que le coupable est déjà identifié, mais dans le coma à l'hôpital. Où séquestre-t-il cette fille qui appartient à une longue liste de disparues ? Cette question va l'amener bien plus loin qu'il l'aurait imaginé et lui permettre de résoudre d'autres énigmes jusqu'à maintenant non élucidés. Vous l'aurez compris, plusieurs enquêtes se dissimulent au cœur d'une même enquête, mais jamais on ne perd de vue l'objet principal de ce roman, à savoir l'implication du Vatican dans toutes les affaires de meurtres ou de péchés mortels. Donato Carrisi nous a fait l'honneur de dire quelques mots à notre caméra. Son discours est inquiétant et soulève beaucoup de questions...

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=qgEIiP_lfKw&feature=player_embedded[/youtube]

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !