Chargement...
Chargement...

Le tueur qui lisait Shakespeare

1682_le-tueur-qui-lisait-shakespeare
Une actualité de Gwénaël Rocher
Publié le 16/03/2016

Une forêt du MaineRetranché dans son chalet isolé au fin fond d'une forêt du Maine, Julius Winsome savoure sa vie au milieu des 3282 livres qui tapissent ses murs. Fidèlement accompagné de Hobbes, un pitbull terrier, cet original est de ces hommes qui se contentent de peu, pourvu que l'on ne vienne pas menacer la quiétude de leur univers. Ce n'est pas, à proprement parler, un misanthrope. C'est juste qu'il vit comme ça, seul, en harmonie avec la nature, et qu'il le fait bien. Autre particularité : il cite frénétiquement Shakespeare comme d'autres piochent dans leur paquet de cigarettes.

Jusqu'au jour où il retrouve Hobbes (souvenez-vous : "L'homme est un loup pour l'homme"...) mortellement  atteint d'une balle à bout portant. On pourrait s'attendre à ce que Julius soit pris d'une rage destructrice. Mais son comportement se révèlera autrement plus inquiétant. Il va rester le même, ne pas s'embraser et continuera à raisonner avec calme et bon sens, comme il l'a toujours fait. Seulement, il se doit, pour rétablir ce déséquilibre, de retrouver le responsable de cet acte pour l'abattre. Et si il faut tuer quelques innocents pour pouvoir le retrouver, point de remords, pourvu que justice soit faite...

Julius Winsome, qui vient  de paraître en Points Seuil dans la série Roman Noir, est le premier roman de Gerard Donovan traduit en français. Servi par une écriture âpre et poétique, ce court roman puise sa force dans l'empathie qu'il fait naître à l'égard de son personnage. Jamais tueur en série ne nous a paru plus émouvant, plus sensible, plus humain.

Julius Winsome

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !