Chargement...
Chargement...

Les énigmes de Mary

14573_les-enigmes-de-mary
Une actualité de Marie-Aurélie
Publié le 14/09/2015

9782743633264, 0-2684302 est double, Mary et Mary sont deux. A plusieurs décennies d’intervalles, Mary et Mary vivent en réponse à la folie de l’une et la vie de l’autre.

A New York, dans les années 50, Mary est une jeune mariée à l’avenir prometteur, entre un mari peintre qui ne doute pas de réussir et la perspective de vivre un amour partagé, léger et enivrant pour toujours sinon longtemps. Mary est une jeune adolescente des années 2000, qui ne ressemble à aucune autre. Elle vit avec sa mère dans un château dans lequel elles semblent être enfermées.

Des années 50 aux Etats-Unis Mary traversera la désillusion du mariage et le maccarthysme jusqu’au moment où Jim, son mari est envoyé à Paris en tant que designer d’une grande compagnie. L’espoir d’un renouveau pour le couple et Mary ?

Dans son château, la jeune Mary est aux prises avec une mère tantôt absente, tantôt omniprésente et des infirmiers…L’adolescente est partagée entre l’idée que ce château est un hôpital psychiatrique  et l’idée qu’il est la demeure familiale dans laquelle elle a grandi entourée de ses grands-parents américains.

Qui sont Mary et Mary ? Quels secrets cache l’une, quelle folie habite l’autre ? A quel point ces secrets et cette folie sont liés ? Mary et Mary pourraient être parentes ou encore le reflet d’une personnalité désaxée. Pour ce premier roman, Emily Barnett laisse le temps et la folie se suspendre pour approcher deux personnages dans un subtil jeu de miroir. La citation de David Lynch en exergue, extraite du film Mulholland Drive : « It is strange calling yourself. » rappelle au lecteur qu’il n’a nullement besoin de chercher des réponses aux énigmes de Mary et Mary mais de se laisser envelopper par ce brouillard où se perdent folie, identité, filiation et désir.

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !