Chargement...
Chargement...

Les inventions ne vieillissent jamais

1530_les-inventions-ne-vieillissent-jamais
Une actualité de David V.
Publié le 24/08/2013

pawlowski-inventions.jpgAvec un patronyme pareil, Gaston de Pawlowski était voué à une belle postérité. Il a pourtant bien failli y couper car il n'y a plus grand monde pour lire son Voyage dans la quatrième dimension, étonnant roman d'anticipation comme le début du XX° siècle sut en faire éclore mais qu'on ne lit plus guère, sans doute faute de références (ou de curiosité surtout). C'était sans compter sur les fougueux animateurs de Finitude, cette déjà fameuse maison bordelaise qui s'est fait fort de produire de jolis livres dans de jolis écrins, offrant aux réticents l'occasion d'acquérir un bel objet pris au milieu de bouquins mal fichus et édités à la va-vite. Leur rentrée littéraire ne consiste pas à inventer un jeune nouvelliste intrépide ou un rescapé sauvé in extremis. Non, le noble Pawlowski (1874-1933), disciple d'Allais, fut une gloire en son temps et les louanges pleuvaient sur son érudition, son intelligence, sa curiosité et son imagination. Elle ne lui fait pas défaut dans ce qui restera comme son oeuvre la plus délirante, un pur moment de folie douce dont nous ferons nos délices quelques soirs : Inventions nouvelles & dernières nouveautés rassemble en cent trente pages les cocasseries du descendant monstrueux de Leonard de Vinci, un lauréat de l'anti-Lépine qui enfile comme les perles d'un collier hétéroclite les inventions les plus redoutables et souvent les plus évidentes : la crayon-doigt pour rentabiliser tous les ongles inutiles, le trou de serrure entonnoir phosphorescent pour ivrognes, les grilles de clôture en tuyaux d'orgue (idéal par grand vent), la passoire à un seul trou, l'autotacotvélo local (on vous laisse deviner), etc..., bref une sorte de catalogue de la manufacture de Saint-Etienne confié à un fou inspiré et frénétique de la modernité. Ce qui rend évidemment l'ensemble irrésistible c'est qu'un siècle de progrès a passé et que tout reste à faire dans le domaine infini de l'invention loufoque dont quelques unes voient cependant régulièrement le jour et font le charme des pages de publicité ou des foires internationales.

Inventez-vous quelques heures d'exotisme de naguère, c'est rafraichissant en diable.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !