Chargement...
Chargement...

Les limbes - Olivier Bal

9782378760007,0-4896032.jpg
Une actualité de Damien
Publié le 18/04/2018
Dans la panoplie de romans SF/Thrillers qui inonde les rayons des librairies, il est toujours difficile de faire son choix. LES LIMBES, avec sa couverture sombre et mystérieuse, attire l’oeil. Mais en quoi, sort-il du lot?
Vietnam. 1970. James se prend un balle en pleine tête. Il réchappe de peu à la mort. Mais ne l’aurait-il pas préféré? Assailli de cauchemars, le jeune homme découvre petit à petit qu’il arrive à rentrer dans les rêves des autres. Suite à un ordre de la CIA, il part dans une base secrète en plein Alaska. Là-bas, une équipe de scientifiques l’attend pour étudier en profondeur les possibilités qu’offre ce don. Et l’horreur commença.

Une plume fluide, des images très visuelles, un héros ordinaire dans un monde extraordinaire, des situations sombres, Les limbes est un gros coup de coeur. Olivier Bal a réussi l’exploi de surfer sur un sujet maintes fois éculé dans un environnement maintes fois utilisé.
Mais en quoi arrive-t-il à maintenir le lecteur en haleine? L’auteur entraîne son héros dans un monde aussi hostile que palpitant. Un voyage cauchemardesque étonnant qui arrive à surprendre grâce à des rebondissements calculés avec soin. Mais surtout et avant tout via des images effrayantes. Car oui, Les limbes fait peur et c’est un petit délice.
Attention! Ce roman n’est pas seulement là pour offrir des pages et des pages d’horreur brute. Rajoutons une pincée historique et philosophique. Quand scientifiques et gouvernement travaillent ensemble dans un environnement en proie à la guerre (en l’occurence, celle du Vietnam), cela n’augure rien de bon. Le livre dénonce les excès politiques mis en pratique pour faire régner la loi du plus fort. Mais avant tout, Les limbes offre un contexte vulgarisé sur le rêve à travers les époques. Car oui, quand frisson rime avec intelligence, ça ne se refuse pas.

En clair, ce thriller fantastique joue avec nos nerfs, en plein Alaska, lieu rempli de mystère et de glace. Il joue sur tous les poncifs vus, lus et entendus un nombre incalculable de fois, pour offrir quatre cent pages tendues. Ok, ce thriller français sent le déjà-vu mais tout est parfaitement calibré, tout est bien écrit, pensé, et surtout tout va très vite. Pas d’ennui, pas de répit, et quand on pense tenir le bon bout, un rebondissement enflamme l’intrigue et le château de cartes s’effondre. Une nouvelle porte s’ouvre alors vers une nouvelle ambiance. Car oui, Les limbes, c’est un roman d’horreur et de suspense rempli d’effets aussi surprenants que jouissifs.

A titre de comparaison, on pense à 30 JOURS DE NUIT, THE THING on pense aux séries X-FILES ou HELIX, ou encore à du Stephen King au meilleur de sa forme. Mais on pense surtout qu’avec Les limbes, on tient notre gros coup de coeur. A lire pour se donner froid dans le dos. Ou simplement pour passer un délicieux moment d’horreur.

Bibliographie