Chargement...
Chargement...

Les ombres norvégiennes

7299_les-ombres-norvegiennes
Une actualité de Marie
Publié le 25/03/2016
http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782021053524.jpgJ’ai tout bien préparé. J’ai mis mes plus belles assiettes, mes plus beaux couverts. J’ai préparé des canapés, et un saumon entier. Ils vont bientôt arriver. Cela fait tellement longtemps. Je n’aurais jamais cru que Wilhem accepterait mon invitation. Ca fait déjà trente ans ! Elle peut toujours courir Aslaug, avec sa belle petite famille qui l’adore. Moi la mienne, on se voit moins souvent mais qu’est ce qu’on s’aime ! Je ne suis pas seule, qu’est-ce qu’elle croit ? Ils vont bientôt arriver ! Quand j’ai vu Robert au théâtre, il avait l’air tellement surpris de revoir sa grand-mère. Et dire que je vais les avoir tous les deux à déjeuner pour mon anniversaire, quelle chance ! Nous avons tellement de choses à nous dire. Ils sont un peu en retard, mais c’est normal, ils viennent de loin. Ils vont bientôt arriver. Robert ressemble tellement à son grand-père, c’est incroyable ! Moi, j’étais la plus belle, la plus blonde de toutes. J’aurais pu avoir n’importe qui parmi tous ces hauts-gradés, mais lui était si beau ! Wilhem lui ressemblait, aussi. Qu’importe ce qu’on ait pu raconter, je n’ai jamais été méchante, j’ai toujours fait ce qu’il fallait. Une petite tape ou une punition de temps en temps, oui, mais rien de plus. Elle peut parler, Aslaug. Ils vont bientôt arriver… Qu’est-ce que je m’imaginais ? Personne ne vient. Telle est la voix d’Evelyn, petite vieille de 85 ans, qui invite son fils et celui qu’elle croit être son petit-fils pour son anniversaire. Elle ne les a pas revus depuis leur départ en Amérique, et veut leur expliquer certaines choses sur leur passé, leur histoire. Son histoire à elle, le pourquoi du comment. Un passé noir aux heures sombres de l’Europe, sous les arbres de la forêt du Hedmark où aucune lumière ne passe, la source de la malédiction qui frappe la famille depuis trois générations. Les trois voix s’élèvent tour à tour, remplissant les morceaux manquants du puzzle, une carte au trésor qui mène à un chalet au plus profond des bois, où les destins se croisent et se recroisent sans cesse jusqu’à l’ultime affrontement. Un roman dérangeant mais captivant sur les secrets de famille, l’abandon, la jalousie et le rejet, une écriture fluide sur la filiation et les héritages dans l’abondance de la nature norvégienne. L’ombre maudite a été très remarqué dans les pays scandinaves. C’est le deuxième roman de Kari F. Braenne et le premier à paraître en France aux éditions du Seuil.  

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !