Chargement...
Chargement...

Les pierres de Kaddour

no_media
Une actualité de David V.
Publié le 21/09/2013

Nous n'aurons aucun scrupule à provoquer des regrets chez ceux qui, retenus par le froid épouvantable du jour, auront manqué la conférence de Hédi Kaddour mardi soir. L'écrivain de talent, très admiré par nous, est un conférencier de génie (et inversement), captivant l'attention par ses analyses, ses anecdotes, ses lectures, son regard sur son travail d'écrivain. Il a été notre coup de coeur de début d'année avec sa double actualité : son roman Savoir-vivre et son recueil de notes Les pierres qui montent, tous deux parus chez Gallimard, le premier qui met en scène plusieurs personnages (dont certains déjà présents dans le grand Waltenberg) au tout début des années 30 pour une intrigue incroyable née d'un fait divers découvert par l'auteur dans la presse de l'époque (voir notre article sur le blog) ; le second qui nous invite à le suivre tout au long de l'année 2008 à travers ses notes et croquis, carrousel très excitant de mots pris au vol, d'images happées, de réflexions sur la littérature souvent lumineuses (on a tendance à beaucoup corner les pages de ce livre pour y retourner), de souvenirs , d'épiphanies, un livre de chevet par excellence qui touche juste, qui ne tombe jamais dans l'excès, une vraie leçon de savoir-vivre littéraire...

Avant sa conférence que vous pourrez retrouver dans les podcasts, nous avons invité cet éminent professeur, qui enseigna longtemps à de futurs journalistes, à se placer devant notre mur noir pour évoquer librement son livre. Le voilà dans ce délicat exercice...:

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !