Chargement...
Chargement...

Les Quatre Diables de Herman Bang

4605_les-quatre-diables-de-herman-bang
Une actualité de Marilyn A.
Publié le 25/03/2016

Plongé dans le noir, le spectateur attend avec une certaine angoisse et beaucoup d'impatience tandis qu'un roulement de tambour se fait entendre et s'amplifie. Tout à coup, un spot lumineux se braque sur un artiste, le silence devient total et il s'élance. Alors toute la salle s'illumine et le spectacle commence. Les clowns font leurs âneries, les magiciens sortent les lapins des chapeaux, les jongleurs font voltiger leurs anneaux et les acrobates dansent dans les airs. Ce sont eux, Les Quatre Diables, que tout le monde adule grâce au talent qu'ils ont acquis à force d'un entraînement acharné.
Pratiquement nés dans le cirque, les deux sœurs et les deux frères entretiennent une relation basée sur la confiance et sur l'amour. Leur univers ne va pas plus loin que le chapiteau, aussi quand celui-ci est menacé, ils font tout pour rétablir la situation en travaillant d'arrache-pied, en s'entraidant, en s'encourageant. Cependant, leur attachement s'est dénoué au fil des années. Une femme, et surtout un coup de foudre, va tout changer et l'équilibre qui règne entre nos quatre amis va s'effondrer. Comment se jeter dans le vide alors que la personne en face de vous peut ne pas vous rattraper ?
Herman Bang est l'un des auteurs danois les plus fascinants du XIXème siècle et est même proposé pour recevoir le prix Nobel de Littérature en 1911, mais il le refuse, pensant être indigne d'une telle récompense. Lorsqu'il écrit Les Quatre Diables - qui n'est pas un roman mais plutôt une longue nouvelle - il se remet d'une tentative de suicide. En effet, l'auteur a toujours eu ce côté dépressif et son procès pour atteinte aux bonnes mœurs dont il a été accusé après avoir publié Familles sans espoir, n'a rien arrangé. Avec ce roman, disponible dans la collection Libretto, Herman Bang prouve qu'il a révolutionné la technique et l'esthétique dans le roman scandinave. Un petit bijou de lecture !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !