Chargement...
Chargement...

Lettre aux amours perdues

539_lettre-aux-amours-perdues
Une actualité de Emilie
Publié le 09/05/2013

roi-bis.jpgLa couverture et le titre de ce petit poche sorti tout récemment sont bien trompeurs.

En effet, l'histoire du Roi d'Afghanistan ne nous a pas marié ne se résume pas à une romantique et stérile histoire d'amour et la narratrice n'a rien d'une nymphette. Vous ne connaissez sans doute pas Ingrid Thobois. Cette toute jeune romancière de 28 ans a passé plusieurs années à l'étranger, entre missions humanitaires et baroudes. Pour nos lecteurs passionnés de récits de voyage, sachez que, grande admiratrice de Bouvier, l'auteur a passé un an de nomadisme sur les traces de l'Usage du monde.

Plutôt que de vous faire un long discours élégiaque, nous vous proposons de partager quelques extraits de cette invitation au voyage poétique.

A vous de juger...

voiture_bouvier.jpg

Certains pays vous refoulent, vous brassent puis vous aspirent avec la même opiniâtreté qu'une lame de fond avant de

vous rejeter sans une seule explication. Et s'il vous prend l'audace de vouloir vous y rendre, leurs frontières se dressent, sûres d'elles et inviolables. Tel est l'Afghanistan.

l'Afghanistan est sec comme les poignets des vieillards qui surveillent les rues. Comme un corps d'homme bien fait, aussi. Sa beauté n'a d'égal que sa pudeur et sa violence.

Qui dit Hommes, langues, terres, dit frontières, auxquelles les uns se résignent lorsque d'autres cherchent le moyen de les franchir. Une frontière, on se fait une idée de ce qu'il y a derrière, on sait un peu ce qu'il y a avant.

La nuit commençait à blanchir et ma cigarette avait le gout des toutes premières que l'on crapote avec l'orgueil d'une jeunesse inexpugnable.

ECRIRE: cela a quelque chose à voir avec la pratique d'un sport, une heure de natation en plein hiver dans le bassin extérieur d'une piscine en Normandie. on ne tient pas une plume comme on s'empare d'une bêche, mais on a mal aux reins comme un déménageur.

Ingrid Thobois a publié depuis un autre roman, L'Ange anatomique aux éditions Phébus

Stéphanie et Emilie

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !