Chargement...
Chargement...

Lignes de vie de Graham Joyce

13627_lignes-de-vie-de-graham-joyce
Une actualité de Anne Chauvel
Publié le 29/03/2016
joyceA l'instar de Morwenna de Jo Walton (éditions Denoël) ou L'océan au bout du chemin de Neil Gaiman (éditions Au diable vauvert), Lignes de vie est un roman tout en délicatesse. Graham Joyce déroule doucement le fil de la vie d'une famille anglaise pendant et juste après la Seconde guerre mondiale à Coventry, en Angleterre. La matriarche, ses sept filles et surtout, Frank, le petit-fils, forment un clan soudé par l'amour et les petites bizarreries des uns et des autres. En effet, la grand-mère qui dirige toute la famille, Cassie, sa dernière et très fantasque fille et Frank, son petit-fils, personnage central du livre, ont des affinités particulières avec le monde des morts et il n'est pas rare que ces derniers leur rendent visite, leur parlent, les aident. Dès les premières lignes de l'ouvrage, le charisme des personnages agit. Pourtant, pas d'action spectaculaire, de tragédie forte, non, la seule chronique sur quelques années de cette famille singulière suffit à nous tenir en haleine. On referme le livre ravis et d'une certaine façon apaisés. Non pas que tout soit rose, au contraire, mais l'union et l'impression de douceur et de cohésion qui se dégagent des personnages insufflent un vent d'optimisme chez le lecteur.  

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !