Chargement...
Chargement...

Madrid ou le souvenir d'enfance

12853_madrid-ou-le-souvenir-d-enfance
Une actualité de Emilie
Publié le 23/10/2014

sauve peut madridIl y a quelques mois, nous avons eu la chance de rencontrer Kiko Herrero, un nom qui ne dit pour l'instant rien aux bibliophiles mais que les amateurs d'art connaissent certainement puisqu'il a crée avec Serge Ramon la galerie EOF, un espace pluridisciplinaire d'exposition à Paris. C'est dans ce lieu chargé d'histoires -ancienne manufacture, la galerie a notamment accueilli à la fin des années 90 une exposition d'Edouard Levé- que l'auteur nous a reçu pour nous parler de sont livre, qui n'était pas encore publié à l'époque, ¡ Sauve qui peut Madrid !

Si vous visionnez la vidéo, vous tomberez certainement sous le charme de Kikko Herrero et de sa verve envoûtante. Mais vous serez d'autant plus enchantés lorsque vous lirez son livre qui se lit comme un instantané de la vie d'un jeune garçon dans le Madrid des années 70 et 80, période si particulière de l'histoire espagnole qui correspond aux dernières années du règne de Franco puis à la transition démocratique et à la naissance de la Movida.

En près de soixante-quinze saynètes, l'auteur recrée sous nos yeux le Madrid de l'époque et donne corps à un héros qui fait tant bien que mal l'apprentissage de la vie, entouré d'une assemblée de femmes aimantes et inquiètes -la mère, la sœur qui souffre de dépression, les sévères professeurs, les tantes et les grands mères- , dans un monde sans cesse en mouvement.

Pour son premier texte publié, Kiko Herrero impose son style, une écriture pleine de poésie qui convoque souvenirs d'enfance et folklore madrilène  et parvient à nous éblouir totalement.

http://youtu.be/bFWrIgKd9II

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !