Chargement...
Chargement...

Mangez-les !

2242_mangez-les
Une actualité de Céline
Publié le 24/11/2014

plante_carnivore3.jpgSuperbe découverte avec ces Contes carnivores ! Ce recueil de nouvelles laisse un goût étrange dans la bouche, un goût de sang et de mazout. C'est que Monsieur Bernard Quiriny n'y va pas de main morte avec ses drôles de thématiques. Le recueil s'ouvre sur l'histoire d'un homme qui teste différents dosages de jus d'orange et de sang en espérant retrouver le goût de la femme-orange qu'il a bue (oui ! Il a bu une femme dont le corps était recouvert d'écorce d'orange !) Le ton est donné. Dans les textes suivants, il sera question de miroirs dans lequel un Dom Juan voit une autre maîtresse que celle ici présente. Puis le lecteur va découvrir avec stupéfaction les membres d'un club d'amateurs de marées noires qui attendent comme le Saint Graal le terrible évènement, pour en apprécier la beauté inégalable - selon eux... Une jeune homme va percer le secret des Yapous, des Indiens d'Amazonie dont le langage n'a jamais pu être compris par quiconque. Et la surprise sera de taille.... Quiriny nous présente également des musiciens fantasques et des écrivains givrés. Il nous entraîne dans un monde à part,  où la banalité, l'étrangeté et le fantasque se côtoient. Entre Edgar Allan Poe et Villiers de l'Isle-Adam, ce recueil offre un mélange jouissif d'humour noir, de cruauté carnivore et de décalages truculents servi dans un style exigeant et érudit des plus plaisants.  Une petite perle dans le paysage des nouvelles.

Et si vous voulez remettre le couvert avec Quiriny, lisez le dernier : Les Assoiffées aux éditions du Seuil.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !