Chargement...
Chargement...

Mes parents, tes parents, nos parents

1995_mes-parents-tes-parents-nos-parents
Une actualité de David V.
Publié le 21/09/2013

crypsum.jpgHervé Guibert n'est pas mort, sa voix impitoyable résonne encore. La compagnie "collectif Crypsum" nous le rappelle brillamment qui présente à partir d'aujourd'hui au Glob Théâtre une adaptation de son roman Mes parents sous le titre Nos parents. On aura compris que la fine habileté des adaptateurs de ce livre noir et terrible (quoique souvent drôle) a consisté à utiliser leurs propres visions de l'ascendance pour la faire entrer en résonance avec celle de Guibert. Olivier Waibel et Alexandre Cardin sont les "adaptateurs" de cette entreprise et ils rappellent volontiers que lorsque l'auteur a sorti son livre, ses parents étaient encore vivants et qu'imaginer non seulement leur rencontre mais aussi leur disparition n'étaient pas anodin. Pour les citer : "Guibert aborde de manière assez crue la  tentation   ogresque   et   la   tutelle   castratrice   que   des   parents   peuvent   exercer,   de   manière  inconsciente, sur leurs enfants. Le rapport parent / enfant devient un comble de la possession. Et puisque les parents y sont montrés comme des monstres qui s’ignorent, leur fils en sera un lui-même – la cruauté perpétue la cruauté. D’une certaine manière, il règle ses comptes injustement puisque les intéressés n’ont pas  droit de réponse, ce qui trouble encore davantage la véracité des faits qu’il expose." Fort de ce postulat que Guibert interdisait la réplique, ils vont imaginer à leur tour d'entraîner leur propre histoire tout en mettant en place un procédé qui soit une possibilité de réponse. Les parents du collectif Crypsum seront-ils dans la salle et se lèveront-ils pour protester ? Vous le saurez en ne tardant pas à vous rendre au Glob Théâtre car les représentations ne sont pas nombreuses. Une soirée en famille ? Pourquoi pas...

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !