Chargement...
Chargement...

Mort d'un éditeur

1645_mort-d-un-editeur
Une actualité de David V.
Publié le 24/08/2013

Lagrasse, village des éditions VerdierNous avons appris aujourd'hui la disparition d'un éditeur dont tous ici nous chérissons le catalogue, comme beaucoup de libraires, sans avoir jamais rencontré celui qui en fut l'infatigable animateur, Gérard Bobillier qui créa Verdier en 1979. A l'occasion de la venue de Pierre Michon vendredi dernier, nous avions eu plaisir à exposer une sélection des livres de ce catalogue et le choix n'avait pas été facile, chacun y allant de ses livres préférés, augmentés d'une collection de poche où se succèdent les rééditions les plus indispensables. D'Arzo, Krzyzanowski, Chalamov, Delibes, Llamazares, Golovanov, Silvain, Bousquet, Bergounioux, Bon, Desbordes, Réda, Riboulet, Esteban, Garcin, Winkler, Schwazenbach, Celan, Rilke, Sachs, Yeats, Raine, Bufalino, Ortese, Solmi, Trevisan, Signoribus, de Luca, Basho, Issa, belle litanie n'est-ce pas ? de celle qui vous raconte un homme et ses visions, de celle qui explique bien mieux que tout ce que doit être un véritable catalogue de littérature. Nous ignorons pour l'heure ce que sera le destin de Verdier car il n'est pas rare qu'une idée survive à son initiateur et nous souhaitons à Colette Olive, elle qui nous appelle souvent pour nous demander notre opinion avec une gentillesse et une réelle générosité, de poursuivre ce patient travail en lui disant qu'elle pourra compter sur nous.Vous pourrez retrouver sur le site de l'éditeur un texte qui présente Gérard Bobillier, souvent appelé Bob par la profession.