Chargement...
Chargement...

Mort de l'écrivain Imre Kertesz 1

16027_mort-de-l-ecrivain-imre-kertesz-1
Une actualité de Marilyn
Publié le 31/03/2016
Imre Kertesz, prix Nobel de littérature, est mort le jeudi 31 mars 2016 à l'âge de 87 ans. Survivant des camps de concentration, il entreprend l'écriture d'Être sans destin dans les années 1960, un texte conçu comme un roman d'apprentissage à l'envers. Dans ce premier opus, il parle des victimes de la Shoah et des méthodes de déshumanisation utilisées par l'Allemagne nazie. L'ouvrage paraît en 1975, mais ne sera acclamé par le public que dix ans plus tard lors de sa réédition. Son dernier ouvrage, L'ultime auberge est paru en 2015 en France. Il nous parlait alors des efforts entreprit par un écrivain atteint d'une grave maladie pour écrire son prochain livre. Encore une fois, Imre Kertesz démontrait l'importance pour un individu de garder sa dignité. auberge    

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !