Chargement...
Chargement...

Mort de rire (ressuscité)

2842_mort-de-rire-ressuscite
Une actualité de Karine G.
Publié le 19/03/2016

Que vous soyez sable ou canapé, laissez-vous tenter par un polar bien allumé ! Comme l’année dernière, nous vous avons, cette année encore, préparé une sélection de polars bien déjantés. Des intrigues complètements loufoques, des personnages totalement barjots... en bref, une sélection qui vous fera vous poiler pendant que vous vous faites dorer !

Comment voler une banquede Donald Westlake (Ou tout autre Dortmunder, ça fonctionne à tous les coups contrairement aux combines de notre anti-héros). Le nouvel objectif de cet opus : le braquage d’une banque. Mais point de cagoules, de prise d’otages, et de menaces. L’idée de génie de Dortmunder, le cerveau (disjoncté) de la bande est d’embarquer la banque puisque celle-ci est provisoirement installée dans un mobil home. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple… 

 

Savages, de Don Winslow, ou l'art de dire non, voire carrément Fuck you ! (c'est selon). Mais on ne s'exprime pas en ces termes face à n'importe qui, encore moins face à la reine du cartel de Baja. Ceux qui ont prononcé ces mots, des petits dealers d’herbes, vont l’apprendre à leurs dépens. Un polar où la sauvagerie règne mais où l’humour (grinçant ou non) n’est jamais loin. 

   

Car, de Harry Crews, vous montre dans un roman complètement baroque, ce qu'il peut advenir d'un bouseux en quête de célébrité. Que faire quand toute sa vie tourne autour des voitures pour laisser une trace en ce bas monde ? Pourquoi ne pas en manger une ? Un roman déjanté et corrosif qui vous laissera un goût amer dans la bouche, écrit par celui qui est considéré (à juste titre) comme le maître du grotesque américain.

     

Un petit boulot, de Ian Levison, ou comment jeter un œil acerbe et cynique sur la société américaine et plus particulièrement sur le monde du travail (ou de l'absence de travail), thème cher à cet auteur. Lorsqu’un homme se retrouve au chômage et se révèle être un inadapté au monde de l’entreprise, il lui reste toujours la possibilité de se trouver une nouvelle vocation. Tueur à gage en est une. Après tout, il n’y a pas de sot métier. Humour caustique au rendez-vous !

 

The blonde, de Duane Swierczynski, dont les romans (puisque c'est aussi le cas de A toute allure) se lisent bien plus vite que son nom tant le rythme qu'il a su y insuffler et l'originalité de l'intrigue nous portent. The blonde, c’est l’histoire d’une femme blonde, vous l’aurez deviné. Le genre de femme difficile à approcher. Mais Swierczynski aime bien prendre ses lecteurs à contre-pied. La blonde est avenante. La raison est simple : si elle se retrouve à moins de trois mètres de quelqu’un elle meurt. Difficile donc de la lâcher ! Pour ce livre complètement dingue, c’est pareil.

 

La bouffe est chouette à Fatchakulla, de l'énigmatique Ned Crabb, pour un polar qui l’est tout autant. Dans un village ou la consanguinité fait des ravages jusque dans l’espèce animale, qui accuser lorsque des personnes disparaissent avant d’être retrouvées déchiquetés ? Hannibal Lecter ? Vous êtes bien loin du compte ! Pour en savoir plus, plongez-vous dans ce polar complètement loufdingue.

     

Queue de poissonde Carl Hiassen, un autre venu de Floride, à l’image de Tim Dorsey (à croire que le soleil de Floride déchaîne l’imagination de ses auteurs). Queue de poisson est un livre indispensable, que l’on aurait pu classer au rayon « art de vivre » puisque celui-ci vous expliquera de la manière la plus ludique qui soit, comment vous débarrasser d’un mari volage ou d’une femme encombrante !

     

Enfin, en guise de pense-bête, n’oubliez pas que sont à venir à la rentrée de septembre (pour mieux supporter la reprise ; ils pensent à tout chez Rivages), les nouveaux titres de ces grands allumés que sont Jerry Stahl et Tim Dorsey, intitulés respectivement Anesthésie générale et Cadillac Beach. En attendant, nous avons évidemment ressortis leurs anciens polars : A poil en civil Stingray shuffle,  Triggerfish twistHammerhead ranch motelFlorida roadkill. Humour déjanté à réserver à un public averti.

  Le genre de livres à vous faire passer pour fou auprès de tous ceux qui sont autour de vous quand vous le lirez !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !