Chargement...
Chargement...

Nom d'un petit bonhomme!

7912_nom-d-un-petit-bonhomme
Une actualité de Emilie Dupuch
Publié le 06/04/2013

A chacun ses phobies. Pour Pascal Cheval, plus connu sous le nom de plume de Fabrice Della Torre, ce sont les nains, et ce depuis toujours.

Voila bien vingt ans que notre héros écrit des romans, et la fougue de ses premières écrits a fait place aujourd'hui à une petite mécanique bien rodée:  Fabrice Della Torre publie un roman à chaque rentrée littéraire, et n'écrit plus que quelques heures, certains jours dans l'année, sans prise de risque ni réel investissement. C'est à un petit salon du livre de province que le lecteur fait sa connaissance, Cheval y fait acte de présence et dédicace ses livres. Il s'y ennuie évidemment, et ne rêve que de retrouver la quiétude de son petit appartement parisien. Et c'est au cours d'une de ces séances de signature qu'il va faire une rencontre surprenante, voire traumatisante pour lui: Walter, un être au faciès plutôt monstrueux, vient lui demander de dédicacer ses romans, en promettant de revenir le voir le lendemain. Walter est ce qu'on appelle une personne de petite taille...

A partir de ce moment là, tout bascule pour Cheval, qui se retrouve petit à petit pris dans un étau dont il ne peut se sortir. De retards de train en coïncidences fâcheuses, il finit par se retrouver cloîtré dans un chalet sordide au fin fond de la forêt pour faire la lecture une très jolie jeune femme frappée de narcolepsie, femme qui s'avère aussi être la compagne de Walter.

Celle qui dort est livre étonnant et sa lecture pour la moins ravissante: au fil d'une écriture franchement jubilatoire, Bernard Foglino joue avec tous les stéréotypes -du conte de fées au thriller- et nous entraîne dans un huis-clos fascinant qui mêle humour, mystère et quête d'identité...

Bibliographie