Chargement...
Chargement...

Nos lectures du week-end -semaine #5

jimlynch.jpg
Une actualité de Rayon Littérature
Publié le 28/01/2018
C'est lundi ! Et comme chaque lundi retrouvez nos lectures du week-end.
9782351785751,0-4655270.jpg   Une vraie merveille pour la rentrée poche d'hiver de Gallmeister ! Découvrez Miles, sa passion dévorante pour la mer et les animaux marins en tout genre : un livre splendide sur le passage à l'âge adulte et les complications que chaque être rencontre lors de cette période délicate. Jim Lynch nous dépeint un adolescent haut en couleurs et touchant, plein de grâce et d'honnêteté. Coup de coeur absolu pour Les Grandes Marées !

Helga
9782344016459,0-4038695.jpg   Si vous cherchez de la demoiselle en détresse, passez votre chemin! Ici pas de jolies et frêles bergères qui gardent des moutons immaculées.
Depuis dix ans, les hommes ont disparu du village, emportés par une guerre dont on se sera pas grand chose. Les femmes du village se sont organisées pour survivre et défendre leurs terres.
On découvre la jeune Molly, pétillante et prête à en découdre, pour "son grand jour", le jour de son intégration dans la confrérie des bergères, qui s'avère (vous le découvrirez rapidement au cours de votre lecture) de farouches guerrières.
Molly, aidée de son destrier Barbe Noir, un jeune bouc, est bien décidée à faire des étincelles lors de sa formation et de sa première mission.
Seule ombre à son bonheur, son meilleur ami Liam qui ne peut entrer dans cette confrérie parce que garçon.
Mais c'est sans compter sur les facéties et l'obstination des deux compères.
C'est drôle, pétillant et magnifiquement illustré par Amelie Fléchais, sur un scénario de Jonathan Garnier (le scénariste de la série Momo que je vous conseille aussi d'ailleurs).

Sophie
  9782072765629,0-4693446.jpg    Le premier roman de Violaine Huisman nous plonge dans l'intimité d'une famille parisienne dans les années 80 et se concentre sur le personnage de la mère, femme à la beauté éblouissante et à l'amour dévorant. La narratrice n'est autre que la fille de cadette, double de l'auteur. Elle entremêle le récit de son enfance dans les beaux quartier avec le parcours de sa mère : les circonstances troubles de sa naissance, ses multiples conquêtes amoureuses, sa joie de vivre comme ses démons qui la hantent. Si la lecture de ce livre n'est pas sans faire penser au très remarqué "Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine de Vigan, l'écriture fluide et sans fard de l'auteur, l'art avec lequel elle parvient à incarner ses personnages font d'elle une grande romancière à la carrière prometteuse.
Une voix est née !

Emilie D.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (131)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (126)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !