Chargement...
Chargement...

Nos lectures du week-end - Semaine #47

lectures-du-week-end-47.jpg
Une actualité de Rayon Littérature
Publié le 27/11/2017
C'est lundi ! Et comme chaque lundi retrouvez nos lectures du week-end.
terres-thomaspesquet   La tête dans les étoiles, Thomas Pesquet n'en a pas moins passé 196 jours à regarder le "plancher des vaches" .
Un best of des plus belles images de la planètes Terre, vu et commenté par l'astronaute français le plus connecté.
Un plan marketing original pour les éditions Miche Lafon avec la possibilité de choisir la tonalité de votre couverture: Bleu, blanc, rouge.
Un plan éthique de valeur puisque les droits d'auteurs seront intégralement reversés aux Restos du coeur.

Sophie



9782070196494, 0-4314896.jpg   Cette immense fresque américaine peut aisément être considérée comme l'un des futurs grands classiques de la littérature.
Pour son premier roman Nathan Hill s'attaque aux trente dernières années du XXe siècle américain et il le fait avec brio.
Le souffle romanesque qui traverse son livre de la première à la dernière page, la documentation extrêmement pointue lorsqu'il s'agit des émeutes de Chicago de 1968, entre autres, l'histoire familiale, voici autant de raisons pour vous plonger sans tarder dans Les fantômes du vieux pays. Je l'ai fait ce week-end et en le finissant il me manquait déjà.

Monica


9782330037376, 0-2347294.jpg   Il m'aura fallu 5 ans pour enfin emporter avec un moi un soir le premier volume de Hugh Howey, mais seulement quelques minutes pour comprendre que je tenais un roman que je n'allais plus lâcher. Dans un monde post-apocalyptique où les humains vivent dans un silo pour échapper à une terre écologiquement dévastée a l'air irrespirable, il y a aussi place pour l'amour, les regrets, l'ordre et ses lois, la rebellion.
Ce Silo, enfouit dans la terre, dispose d'une seule et immense vitre : c'est le pouvoir et l'élite qui vit et travaille à ce niveau, et à travers elle, chacun peut constater le monde dévasté, une ville en ruine. Seulement voilà, la vitre se salit au fil des mois, et les humains peu à peu se sentent oppressés, angoissés à l'idée que leur seule ouverture sur le monde ne leur donne plus une vision d'horizon. La loi a trouvé un remède : chaque délit grave sera puni de mort, et le coupable envoyé dehors dans une combinaison avec pour dernier devoir de nettoyer cette vitre. Chaque habitant du silo se demande pourquoi ces condamnés ont toujours obéi à cette dernière règle. Holston, et avant lui sa femme, et bientôt Juliette vont découvrir pourquoi, et découvrir aussi les raisons des précédentes rébellions. Que se passe-t-il vraiment dans ce silo ? qui sont-ils vraiment ? est-ce que le monde dehors est vraiment invivable ?
Un roman qui paru d'abord sous forme de feuilleton à compte d'auteur, et qui offre un suspense génial, une reflexion passionnante sur le pouvoir, l'ordre établi. Silo est aussi un roman très émouvant et profondément humain, on vous promet une très grande lecture !

Anaïs J.
     
     

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !