Chargement...
Chargement...

Nos lectures du week-end - semaine #31

lectures du week end 31.jpg
Une actualité de Rayon Littérature
Publié le 30/07/2018
C'est lundi ! Et comme chaque lundi retrouvez nos lectures du week-end.
9782878271973, 0-3287109.jpg   Voici une BD à mettre entre les mains du plus grand nombre ! Avec intelligence et humour, Liv Strömquist nous parle du sexe féminin, abordant des sujets variés et essentiels tels que la sexualité, l'anatomie, les règles, la médecine, la religion, le genre... Elle lève le voile sur tous les mensonges et aberrations qui entourent du sexe féminin, dresse le portrait d'hommes qui se sont un peu trop intéressés au sujet, refait les manuels d'anatomie, bref ce livre est une merveille !

Bélinda
9782075093262, 0-4978118.jpg   Steffi est une jeune fille à part. Elle se passionne pour la musique et le jazz, contrairement à ses camarades de classe qui préfèrent noter la beauté des garçons et surtout, se moquer de Steffi à longueur de journée. Mais Steffi a mieux à faire, comme perfectionner sa pratique de la basse. Un jour, en passant devant une maison de retraite, elle perçoit la chanson d'un musicien qu'elle adore et lui permet de rencontrer Alvar, un vieil homme qui aime quand ça swingue, quand ça bouge ! Alvar lui raconte alors son adolescence, son arrivée à Stockholm en 1942 avec l'espoir de jouer du jazz du soir au matin, son amour pour Anita et cette passion dévorante pour la musique. Une amitié étonnante, tendre pour un roman merveilleux ! Coup de coeur !

Helga
9782234085954, 0-4916456.jpg   C'est sur une île isolée de tout que nous emmène cette fois-ci Philippe Claudel. Si on connaît à l'auteur une passion pour les communautés fermées et hors du temps, son nouveau roman ne déroge pas à la règle.
Un beau matin, le long d'une plage de carte postale, petite maison de pêcheurs en fond, la doyenne du village en pleine ballade quotidienne fait une découverte macabre : les corps de trois jeunes hommes africains. Très vite sont mis au parfum plusieurs protagonistes que le lecteur prendra plaisir à découvrir tant les portraits sont mordants. Autour de ces personnages, l'auteur brode une intrigue bien ficelée qui tiendra le lecteur en haleine toute la deuxième moitié du roman.
Sans aucun doute, la recette fonctionne à tous les coups. Sur fond de xénophobie exacerbée et de psychose collective, Philippe Claudel nous amène une fois de plus dans les profondeurs les plus sombres de l'âme humaine.

Aurélie

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (131)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (125)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !