Chargement...
Chargement...

On M Mabel !

M pour Mabel, Helen Macdonald, éditions 10-18
Un roman initiatique d'une émotion rare, par Helen Macdonald, paru aux éditions 10-18.
Une actualité de Anaïs
Publié le 04/10/2017
Un beau jour ou peut-être une nuit / Près d'un lac, je m'étais endormie / Quand soudain, semblant crever le ciel / Et venant de nulle part surgit un AUTOUR noir

Nous n’avions pas été à ce point émus, et touchés par la grâce d’un texte depuis Annabel de Kathleen Winter, également paru en poche aux éditions 10-18.

Derrière cette puissante couverture ce cache un texte non moins puissant, qui, nous vous prévenons, va vous arracher quelques larmes. Mais prendre le chemin de ces mots, c’est, comme son auteur, renaître, après avoir traversé épreuves, leçons, instants d’une beauté perçante.

 

Helen MacDonald tisse, coud, points après points, avec une acuité rare, les conséquences de la disparition de son père sur sa vie. 

Passionnée depuis l’enfance par les rapaces, comme seuls les enfants savent l’être, Helen va se réfugier sur cette obsession qui est sa force lorsque sa vie va se briser en adoptant un autour -non, je n’ai pas fait de faute de frappe.

Incarnation sublime du sauvage, cet autour nommée Mabel va représenter pour Helen son salut : à travers elle, on comprend avec émotion qu’Helen tente de rejoindre une rive où supporter la souffrance. 

 

Cette élégie opère comme une fouille archéologique sur l’âme d’Helen, et la beauté de son écriture, le choix de ses mots, élèvent ce texte au rang des très grands ouvrages littéraires.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (129)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (122)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !