Chargement...
Chargement...

Pascal Dessaint à Saint-Malo

no_media
Une actualité de David V.
Publié le 21/09/2013

Pascal Dessaint  est une des pointures reconnues du catalogue Rivages Noir, un écrivain qui a ses fidèles guettant ses romans. Nous l'avions reçu avec plaisir il y a quelques années et si ces romans ne manquent pas d'ombres et de tourments l'auteur est quant à lui très avenant, ouvert, parlant volontiers de son travail comme il a pu nous en faire profiter lors des débats d'Etonnants voyageurs dont les sujets sont parfois suffisamment vagues pour ne pas permettre une expression claire des différents points de vue. Son dernier roman offre la particularité de ne pas être appartenir à ce genre singulier et parfois un peu "fourre-tout"qu'est le polar ou "roman noir" (sur lequel il y aurait beaucoup à dire, et pas seulement en débat)  et dans lequel on range un peu vite un auteur au risque de la cantonner. Pascal Dessaint nous prouve avec son livre paru récemment Les derniers jours d'un homme que les étiquettes lui importent peu et si le sujet en est sombre, c'est avant tout une histoire d'hommes broyés par une société impitoyable. Dessaint a l'art de l'immersion, de la complicité sans la complaisance, de la colère sans ses excès, de l'empathie sans le pathos. Comme l'écrivait justement Roger Martin dans L'Humanité, ses personnages "sont des nôtres", "avec leurs mots et leurs pensées simples, mais pas simplistes, leurs douleurs ravalées et leurs joies minuscules, leurs existences ravagées (...) toujours rebelles et meurtris face à l'injustice". Rencontré à Saint-Malo dans les allées du salon, il a très gentiment accepté de nous raconter le projet de son dernier roman. Nous lui laissons donc la parole en le remerciant pour sa gentillesse et sa disponibilité.Et vous pourrez le retrouver sur son site en cliquant ici.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !