Chargement...
Chargement...

Philippe Dessertine et la guerre...

no_media
Une actualité de Mylène
Publié le 16/03/2016

Philippe Dessertine, agrégé en Science de Gestion et professeur à l'université de Bordeaux IV, est également spécialiste de l'économie et de la finance. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Ceci n'est pas une crise (juste la fin d'un monde) paru aux éditions Anne Carrière.

Au regard de ce parcours on peut alors s'étonner du choix du sujet de son dernier livre : la guerre. Mais dès les premières pages on comprend que cette guerre serait la continuité des événements récents tels que la crise que nous traversons. Si nous n'agissons pas immédiatement, si nous ne réfléchissons pas à de nouvelles perspectives économiques, politiques nous courrons à la catastrophe. A travers son livre Le monde s'en va-t-en guerre (ne sait quand reviendra) Philippe Dessertine aborde des questions économique, géopolitique mais également climatique, la guerre aurait donc plusieurs visages.  Il nous interroge sur le devenir de monde et sur la voie que nous empruntons. Il dédramatise les notions de capitalisme, de finance ou de mondialisation en démontrant quelles sont des outils nécessaires pour la suite.

Mais je laisse maintenant l'auteur s'exprimer lui-même sur cet ouvrage qui laisse place à la réflexion et au débat...

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !