Chargement...
Chargement...

Pierric Guittaut dans "Mollat Polar" n°17

16539_pierric-guittaut-dans-mollat-polar-n-17
Une actualité de Véronique M.
Publié le 02/06/2016
la fille de la pluieEn parallèle à la grande vitrine du rayon littérature qui célèbre  les 10 ans des éditions Gallmeister avec une véritable cabane en bois construite pour l'occasion par le talentueux artiste bordelais Thibaut Gleize, vos libraires polar ont décidé de faire la part belle au "roman noir rural" qui fleurit de plus en plus sur nos tables et dans nos coups de cœur. Après Franck Bouysse, venu lors du Mollat Polar de février dernier, qui nous confiait que la nature est un personnage au même titre que les paysans de ses fictions situées dans les Cévennes pour Grossir le ciel puis la Haute-Corrèze dans Plateau (publiés dans l'excellente collection "Territori"- La Manufacture des livres), nous vous invitons samedi 4 juin prochain (10h30 au 91 rue de la Porte-Dijeaux) afin de découvrir un jeune écrivain de deux romans parus dans la prestigieuse Série Noire.  Après l'envoûtant La fille de la pluie en 2013, Pierric Guittaut¹ récidive ce printemps avec le non moins ensorcelant D'ombres et de flammes qui se déroule dans la Sologne natale du major de gendarmerie Fabrice Remangeon. Un retour pas vraiment en grâce(s) loin de la nostalgie de l'enfance ou de la rêverie bucolique ! L'auteur, qui signe de passionnantes chroniques polar dans une revue et sur son blog, préfère nommer cette veine du polar rural le " backwoods noir  " , tant la forêt est un lieu magique pour cet écrivain également chasseur et fasciné par les manifestations du surnaturel. Dans ses deux livres, la traque est autant réelle (ses fermiers chasseurs nous donnent à lire des battues aussi vraies que nature) que symbolique, redistribuant la place de la proie et de son prédateur. Dans La fille de la pluie, le personnage principal, Hughes, qui se retrouve en panne et piégé en pleine campagne est mystérieusement obsédé dès l'incipit par l'apparition devant ses phares de voiture d'un animal sauvage qui prend la fuite sous l'orage...  avant de s'apercevoir que c'est une jeune femme à la flamboyante et abondante chevelure rousse qui se prénomme Morgane, sorte de louve humaine ou de fée des bois, "fumelle" à l'attrait irrésistible et bien entendu fatal... L'intrusion de ce clerc de notaire  venu régler un problème de succession dans une ferme va réveiller les haines et les rivalités entre la famille Martin et le clan Girard, attisant les vengeances et précipitant le drame inéluctable qui nous mène vers un final superbement oppressant. D'ombres et de flammes, son deuxième roman qui vient de paraître, débute également par le récit d'un accident nocturne qui fauche une famille entière se promenant à vélo, à cause de l'inconscience d'un chauffard qui tente de prendre la clé des champs avant d'être rudement interpellé par le major Remangeon. La rage incontrôlable de ce dernier n'est pas du goût de ses supérieurs dont la sanction ne tarde pas à tomber : il est muté d'office dans sa région d'origine en plein cœur de la Sologne, ce qui est pire que le licenciement pour cet homme borderline, détruit par la disparition inexpliquée de sa femme Elise, dix ans auparavant. Certains murmurent même que Fabrice Remangeon serait le coupable... Revenu sur ce territoire de chasse et de braconnage, il va être rattrapé par un passé qu'il aurait voulu renier, concernant le don de rebouteux de son père (depuis lors décédé). Et comment expliquer les apparitions de cette femme blonde qui ressemble étrangement à Elise dont la dernière piste remonte justement au village natal de son mari : hallucinations ou réalité insoutenable pour ce sombre enfant du pays, fils d'un sorcier  ? Aux confins d'une inquiétante étrangeté qui n'est pas sans rappeler les croyances des anciens dans les coins les plus reculés de France, Pierric Guittaut nous invite à le suivre dans ce conte cruel et obsédant, maîtrisé et fascinant,  "où le sauvage attend dans l'ombre sa revanche  " . Venez nombreux samedi à 10h30 partager autour d'un café l'univers fascinant de Pierric Guittaut, notre dernier invité "Mollat polar" de la saison avant la traditionnelle pause estivale et la reprise à la rentrée prochaine où nous vous réservons de nouvelles belles rencontres sous le signe du noir !     ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ¹A côté de ses deux confrères également publiés dans la prestigieuse Série Noire en ce début d'année ; Benoît Minville et son premier roman noir pour adultes, Rural noir situé dans la Nièvre et  Patrick Delperdange qui situe l'intrigue de Si tous les dieux nous abandonnent à la frontière franco-belge.      

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (120)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !