Chargement...
Chargement...

Piquer la poupée vaudou

La mort est une araignée patiente - Henry S. Whitehead - éditions L'éveilleur
La mort est une araignée patiente - Henry S. Whitehead - éditions L'éveilleur
Une actualité de Marilyn
Publié le 24/02/2017
Ces contrées lointaines qui nourrissent l’imagination des auteurs et la bousculent… En rééditant Henry S. Whitehead, les éditions L'éveilleur nous invitent à découvrir les Antilles comme nous ne les avons jamais vues.
L’intimité d’un salon douillet éclairé par un feu de cheminée est certainement le lieu idéal pour évoquer les histoires de Henry S. Whitehead. Raconter sur le ton de la confidence, ces sept nouvelles inspirent sans aucun doute une vive émotion d’épouvante. Parfaites pour ceux qui aiment se faire peur.

Les autres seront sensibles à la plume distinguée de l’auteur et au courage – pour ne pas dire folie – de ses personnages qui ont souvent peine à croire ce qu’ils ont pourtant vécu.

Zombies, lycanthropie, présences surnaturelles et autres menaces effrayantes sont présents dans ce livre. Et s’il peut faire hésiter certains qui aiment considérer comme sous-genre une littérature faisant appel au fantastique, les qualités d’écriture pourraient les réconcilier avec le sujet que d’autres auteurs, en leur temps, n’ont pas hésité à faire appel.

Une expérience incroyable qui est bonne à redécouvrir.

La mort est une araignée patiente – traduit de l’américain par Gérard Coine – est, à ce jour, le seul recueil de nouvelles de l’auteur disponible en français.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !