Chargement...
Chargement...

Prix Lavinal An III

1065_prix-lavinal-an-iii
Une actualité de Sylvie
Publié le 17/08/2013

C'est donc reparti pour une nouvelle année ! Après des semaines de lectures acharnées, débridées et inquiètes, les libraires des rayons Littérature & Poches ont réussi à s'entendre autour d'un verre et après d'âpres négociations sur les noms des six candidats au prochain Prix Lavinal, le troisième déjà qui récompense un auteur en devenir ayant fait publier un livre depuis le début de l'année (ou la toute fin de la précédente). Enfin d'accord nous avons pu contacter les jurés qui auront deux mois pour tout découvrir, des jurés sélectionnés eux aussi après d'intenses agitations autour du chapeau qui contenait leurs noms et en respectant autant que possible un équilibre. Rappelons aussi qu'à ces jurés s'adjoindra pour la première fois une bibliothécaire et reviendront nos partenaires du Café Lavinal qui dote le Prix, France 3 Aquitaine et Sud Ouest. Tous ces lecteurs se retrouveront au Chapon Fin pour une longue soirée culminant par un vote.

Ont donc été retenus cinq romans et un recueil de nouvelles (c'est une première !). En avant-première, voici une petite présentation de ces six livres de qualité pour lesquels vous aurez possibilité de voter dans une urne placée dans la librairie, avec à la clef, pour le plus chanceux des votants un lot à lire et à déguster. Mais le mieux reste bien sûr de trouver moyen de les lire car nous trouvons à tous de grandes qualités et si chacun ici a son favori, tout le monde sera enchanté du résultat. Remercions Blandine, Martine, Véronique, Sylvie, Corinne, Emilie, Gwaenael, Olivier et David pour leur intense motivation.

tatiana-arfel.jpg- L'attente du soir, de Tatiana ARFEL (Ed. Corti)

Trois êtres marginaux en souffrance vont, au fil des pages, confier leur rapport au monde. Se succèdent ainsi la voix d'une jeune femme sans nom, élevée dans l'indifférence de ses parents, puis celle d'un vieux clown blanc dresseur de caniches et compositeur de parfums et celle enfin d'un enfant sauvage qui grandit seul au milieu d'un terrain vague. Entre roman d'apprentissage et fable, fantaisie et réalisme, ce récit triangulaire signe l'entrée en littérature d'une jeune romancière.

gregoire-polet.jpg- Chucho, de Grégoire POLET (Ed. Gallimard)

Gamin rêveur et astucieux, Chucho évolue dans les bas quartiers de Barcelone. Lorsqu'il rencontre un médecin allemand pour qui il va jouer les entremetteurs, fuir loin de Belito, ce violent souteneur qui lui mène la vie dure, devient désormais possible. Récit poétique et désespéré, Chucho est le quatrième et court roman d'un auteur de 29 ans lui-même installé dans la ville de Gaudi.

marc-villemain.jpg- Et que morts s'ensuivent, de Marc VILLEMAIN (Ed. du Seuil)

Troisième ouvrage de ce jeune auteur, ce recueil de nouvelles se lit comme une grande variation autour du thème de la mort. Chacun des onze textes se clôt en effet sur le décès de l'un des protagonistes. En fil rouge, une certaine Géraldine Bouvier, tour à tour infirmière, épouse, cousine, et célèbre cantatrice, fait figure de "femme faucheuse". Certes, le ton verse dans le funeste et le tragique, mais il est souvent aussi satirique, drôle et audacieux.

dominique-perichon.jpg- Samedi soir et des poussières, de Dominique PERICHON (Ed. du Dilettante)

Night club ou boîte de nuit, pour Lydie et Chatte, seul importe l'évasion du samedi soir sous les lumières factices du dance-floor. Le soir où Lydie vole la vedette à la brûlante Chatte et repart enfin avec le charmant jeune homme en costume blanc, elle ignore encore que son destin se noue sur une sinueuse route de campagne, par le truchement d'un chien écrasé. Il s'agit du second roman de Dominique Perichon, après Motus, paru en 2004.

nathalie-leger.jpg- L'exposition, de Nathalie LEGER (Ed. P.O.L)

A l'occasion d'un projet d'exposition, la narratrice évoque sa découverte de la Castiglione, une beauté du Second Empire célèbre pour sa vanité et la série de portraits photographiques qui ont jalonné sa vie. A travers le rapport de celle-ci à son apparence, elle est amenée à s'interroger sur l'image de la femme, cruelle ou désirable, qui a marqué son enfance et son histoire personnelle. Directrice adjointe de l'IMEC, Nathalie LEGER nous livre ici son premier roman.

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !