Chargement...
Chargement...

Prix RTL 2013

7346_prix-rtl-2013
Une actualité de Marilyn
Publié le 05/04/2013

Maintenant que la rédaction Lire et RTL ont retenu cinq romans pour le Prix RTL Lire 2013, c'est au tour de cent personnes désignées par vingt libraires (dont un faisant partie de la librairie Mollat) de choisir le lauréat. Zoom sur cette fameuse sélection :

Dix rêves de pierre de Blandine Le Callet (Stock)

Dix rêves de pierre pour dix nouvelles imaginées par l'auteur à partir d'épitaphes remontant au IIème siècle après Jésus Christ et allant jusqu'à nos jours. L'issue est certaine pour chacun des protagonistes certes, mais leur histoire toujours surprenante. Que leur heure sonne en quelques jours, en quelques mois ou en quelques années, ces personnages auxquels nous nous attachons à toute vitesse, nous émeuvent. Un ouvrage surprenant, débordant d'imagination.

Heureux les heureux de Yasmina Reza (Flammarion)

Passons de la mort à la vie avec Yasmina Reza et son dernier ouvrage Heureux les heureux qui nous offre plusieurs petites scénettes drolatiques. Que ce soit ce couple qui se dispute pour un fromage autour de leur cadis dans une supermarché ou ce jeune garçon qui se prend pour Céline Dion, il est impossible de ne pas s'amuser. L'auteur nous invite à réfléchir sur le sens que nous pourrions donner aux jours qu'il nous reste à vivre, à leur finalité : le rire. Un livre qui remonte le moral.

Le jour où les chiffres ont disparu d'Olivier Dutaillis (Albin Michel)

Quel ovni que ce jour où les chiffres ont disparu ! Anna découvre qu'elle est mathématophobe. Pas de doute à avoir car c'est un psy qui le lui diagnostique. Si celui-ci se doutait que ça inciterait la jeune femme à  kidnapper son ancien professeur de mathématiques peut-être se serait-il abstenu. Essayant par tous les moyens de découvrir la nature de son trouble et de le régler, notre protagoniste est capable de tout, même de provoquer un chaos économique. Hallucinant.

Profanes de Jeanne Benameur (Actes Sud)

Nul besoin de le nier, Octave est à la fin de sa vie. En revanche, ce n'est pas une raison pour se laisser aller, bien au contraire. Le vieil homme sent qu'il est temps de refonder une équipe qui l'aidera à savourer les derniers jours qui lui restent. Il engage donc quatre personnes - trois femmes et un homme - qui viendront les uns après les autres porter leur assistance et nous dévoiler leur âme par la même occasion. Profanes est tout simplement un hymne à la vie.

Sombre dimanche d'Alice Zeniter (Albin Michel)

Si cela lui était possible, Imre aimerait fuir en Amérique, mais le mur de Berlin le lui interdit. Il est donc obligé de vivre avec sa famille dans une maison en bois construite au bord des rails. Sur l'air de Sombre dimanche (une chanson qui était alors interdite car l'entendre aurait poussé des gens à se suicider), les personnages se découvrent, nous racontent leurs malheurs qui sont souvent attribués à Staline, et dressent un portrait de l'histoire de leur pays étonnant.

Alors, d'après vous, qui va le remporter ? Réponse le jeudi 21 mars.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !