Chargement...
Chargement...

Que représente Athènes pour toi?

L'ultime humiliation - Rhéa Galanaki - éditions Galaade
L'ultime humiliation - Rhéa Galanaki - éditions Galaade
Une actualité de Emilie
Publié le 08/09/2016
C'est peut être à partir de cette simple question que tout a commencé.
Tiresia et Nymphe sont deux résidentes d'un foyer social et mènent une vie au quotidien bien étriqué. Elles sortent peu, toujours accompagnées, et entretiennent de moins en moins de contact avec le monde extérieur. Pour parer à ce repli forcé et cesser de ressasser les regrets et amertumes de leur vie passée, elles ont fini par s'inventer une nouvelle identité. C'est ainsi qu'elle ont troqué leurs prénoms contre d'autres, aux origines bien plus littéraires : Thérèse est devenue Tiresia et Théonymphe, Nymphe.

Et voilà qu'un jour, à l'issu d'un goûter d'anniversaire organisé en l'honneur de Nymphe, et peut être parce que le fossé entre elles et leurs proches s'est encore un peu plus élargi, elles prennent une décision irréversible : sortir de chez elles. Voir le monde autrement que ce que qu'elles en voient depuis leur fenêtre ou leur télévision. Sortir pour tenter de reprendre leur vie en main et pourquoi pas s'écrire un destin digne des grandes héroïnes grecques - à l'image des nouveaux prénoms dont elles se sont affublées.

Mais nous sommes en février 2012, au plus fort des manifestations en Grèce. Malgré l'énergie des deux femmes, les promesses de liberté qu'annoncent cette sortie, le ton est pourtant d'emblée donné, et il est tragique. Athènes redevient ici le théâtre d'un grand tumulte.

La romancière Rhéa Galanaki signe ici un roman bouleversant, une réflexion sur l'Europe en crise, sur l'engagement aussi. Un livre politique, mais aussi profondément humain.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !