Chargement...
Chargement...

Quel rapport ?

2123_quel-rapport
Une actualité de Olivier
Publié le 18/03/2016

velo.jpgEh, bien, 54 x 13, soit le long et curieux monologue rédigé par Jean-Bernard Pouy, pendant  la mystérieuse 17e étape d'un anonyme Tour de France. Grand amateur de cyclisme et des héros anonymes et parfois flamboyants qui peuplent le peloton, J.-B. dévoile les pensées les plus intimes d'un coureur en plein effort, entre réflexion, considérations métaphysiques et, bien plus prosaïquement, gestion de l'échappée qu'il compte mener à son terme... Enfin, pas tout à fait : s'échapper, prendre à son compte cette sortie d'anonymat et animer, à partir du kilomètre 85, cette étape qui semble promise à Lilian Fauger, soldat du peloton. Entrecoupé par le Code Wegmuller, brillante invention de Pouy pour remettre la lutte (ce qui n'est pas un vain mot chez lui) au coeur du cyclisme, donc, au coeur de l'humanité... Cette fable atypique et brillante, servie par la plume habile, tantôt légère et drôle, tantôt empreinte de la douleur qui envahit peu à peu notre mouton noir du jour, poursuivi par le peloton, harangué par le public, montre un peu plus l'étendue du talent de l'initiateur du Poulpe, bref, un livre vif, brillant et captivant comme une étape de plat (n'y voir rien de péjoratif : chez Pouy, on ne s'endort JAMAIS pendant la course).

 pouy54.jpg

Bibliographie