Chargement...
Chargement...

Quelle chance !

9782707343673,0-4251460.jpg
Une actualité de Marilyn
Publié le 27/09/2017
Difficile d'aborder les traumatismes de l'enfance, ceux qui marquent à vie, ceux qui empêchent de se construire. Dans Une chance folle, Anne Godard y parvient avec brio.
Ils sont la prunelle de nos yeux, nos amours, notre tout. Quand un malheur arrive à nos enfants, leur douleur devient la nôtre. Nous voulons les en déposséder de toutes nos forces pour qu'ils gardent leur innocence, qu'ils ignorent le regard des autres. Nous sommes bien en peine cependant de les protéger de la vie.

Il fallait bien que cela arrive. Magda est trop curieuse, c'est une touche-à-tout. Si un fil pend devant ses yeux, elle se doit de tirer dessus. Une seconde devient alors une éternité. Heureusement, elle est trop petite pour s'en souvenir...

Elle entendra sans cesse ce discours sans pouvoir rien répliquer et n'aura aucun droit sur cette blessure qui pourtant lui appartient. Coupable, sa mère l'emmène se faire soigner. Tantôt des opérations, tantôt des massages, Magda essaye tant bien que mal de profiter des moments passés ensemble sans parvenir à dire que pour guérir, il faut parfois juste savoir écouter. 

Roman d'apprentissage, Anne Godard aborde avec force ce qui nous détermine tous ; les traumatismes de l'enfance qui nous poursuivent à l'âge adulte. Terriblement beau, ce livre marque à vie.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (126)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !