Chargement...
Chargement...

Quelque chose à te dire

2045_quelque-chose-a-te-dire
Une actualité de Emilie
Publié le 16/03/2016
londres

Jamal Khan est un psychiatre cinquantenaire d'origine pakistanaise, confortablement installé dans la banlieue londonienne. Entouré de sa soeur excentrique et de son meilleur ami metteur en scène, il tente de retrouver un équilibre dans son quotidien après avoir quitté la mère de son fils Rafi. Entre travail, sorties entre amis, déboires familiales et difficultés à éduquer son fils, son quotidien n'a rien d'extraordinaire (beaucoup s'y reconnaîtront sans doute). Pourtant il cache un lourd secret, qui le hante depuis des années.

"J'avais perdu mon aptitude au bonheur. La vérité, c'est que j'avais tué un homme. Pas dans un fantasme, comme c'est le cas pour beaucoup, mais dans la réalité, et il n'y a pas si longtemps que ça."

Brutalement, son passé va le rattraper lorsque son premier grand amour Ajita et son vieil ami Wolf refont surface à Londres après trente années d'absence. Submergé à la fois par le désir de reconquérir la belle Ajita, celui d'être aimé à nouveau, et par la terreur de voir son terrible secret découvert, Jamal va perdre le contrôle des événements, et de lui-même.

Hanif Kureishi, qui nous avait entre autres séduit avec son Bouddha de banlieue,  nous propose une fois de plus un roman savoureux qui traite avec justesse de la culpabilité, de la difficulté d'aimer et d'être aimé, du désir, des conflits générationnels, et qui trace un portrait inédit de la société cosmopolite londonienne de ces trente dernières années, sans se priver pour autant d'une bonne dose d'humour et d'autodérision. Quelque chose à te dire est de ces romans qui nous parlent de nous-mêmes autant qu'ils nous séduisent, bref, qui ne laissent pas indifférent.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !