Chargement...
Chargement...

Rencontre avec Guadalupe Nettel

no_media
Une actualité de Fleur Aldebert
Publié le 19/03/2016

Elle maîtrise à merveille le genre de la nouvelle, s'intéresse à la littérature de type oulipienne, parle couramment espagnol et français, a beaucoup voyagé et fait partie de la génération montante des écrivains mexicains. Voici enfin Guadalupe Nettel, que nous avons eu le plaisir d'interviewer à l'occasion du Festival America. Auteur de plusieurs livres dont les traductions françaises ont été publiées aux éditions Actes Sud, Guadalupe Nettel a accepté de revenir sur la genèse de Pétales, son dernier recueil de nouvelles paru l'année dernière dans l'hexagone. Or il ne s'agit pas de n'importe quel recueil de nouvelles, tout comme il ne s'agit pas de n'importe quel écrivain. Parmi les thèmes récurrents qui traversent ses écrits, on retrouve en particulier celui de l'anormalité. En effet, les personnages qui peuplent ses histoires ont tous une obession, un TOC, un fétiche. Ils appartiendraient sans conteste à la catégorie aux contours flous et fluctuants des gens que l'on qualifie volontiers de "bizarres" ou "étranges" - des freaks, comme le disent les Anglo-saxons. Parfois, la limite qui les sépare du reste du monde est des plus nettes. A d'autres moments, en revanche, il s'agit de peu de choses, de sorte que le lecteur en viendrait presque à s'identifier à ces êtres misérables. Pour la plupart victimes de leur condition, ils n'en sont cependant pas moins humains. Tour à tour fantastiques, cruelles, dérangeantes et amères, ces six histoires embarrassantes sont en tous les cas profondément marquantes !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !