Chargement...
Chargement...

Rentrée littéraire 2017, une mise en bouche

20170812_161828.jpg
Une actualité de Emilie
Publié le 16/08/2017
Alors que nous commençons à recevoir les premiers cartons, ce billet de blog tente de vous donner le ton de cette rentrée qui s'annonce riche, vibrante, et passionnante, comme toujours!
Elle est comment la rentrée littéraire 2017?
Voilà bien une question que vous vous posez sûrement...
Cette année est marquée tout d'abord par le retour de grandes plumes, jeunes talents prometteurs qu'il nous tardait de retrouver : Après le très remarqué "Juste avant l'oubli" paru en 2015, Alice Zeniter publie un livre foisonnant sur la guerre d'Algérie intitulé "L'Art de perdre" chez Flammarion. Toujours chez Flammarion, le jeune Clément Bénech fait sa première rentrée littéraire avec un livre au ton espiègle, "Un amour d'espion". Monica Sabolo marque aussi son grand retour cette année avec "Summer", un roman noir publié chez Lattès qui fait déjà grand bruit. Citons aussi Julia Deck pour le génial "Sigma" chez Minuit, Lola Lafon avec "Mercy Mary Patty", Julie Wolkenstein pour un roman formidable intitulé "Les Vacances" ou encore Léonor de Recondo avec le très sensuel "Point Cardinal" chez Sabine Wespieser.
Et si les grandes pointures comme Ron Rash, Chantal Thomas, Eric Reinhardt, Don Delillo, Colson Whitehead ou encore Jean-Parie Blas de Roblès continuent de nous éblouir, certains primo romanciers feront certainement une entrée fracassante dans le monde du livre cette année. Ce sera sûrement le cas de Jean-Baptiste Andréa qui publie "Ma Reine" chez l'Iconoclaste, un texte émouvant sur l'enfance qui figure déjà sur les premières listes de prix littéraires. Ce sera le cas aussi de Pierre Souchon, journaliste de formation, qui signe un récit autobiographique sur sa bipolarité. Enfin, vous entendrez sans doute parler de Sebastien Spitzer, auteur d'un récit croisé glaçant sur Magda Goebbels aux éditions de l'Observatoire, une nouvelle maison qui voit le jour cette année.
Et rassurez vous, la littérature étrangère n'est pas en reste en ce qui concerne les premiers romans : Les éditions du Seuil nous font découvrir Norris Barney, l'auteur d'un superbe roman choral intitulé "Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières". "Mischling" publié chez Actes Sud révèle Affinity Konar comme une grande romancière capable de décrire à la fois l'horreur de l'univers concentrationnaire comme la force d'un amour gémellaire. Quant aux éditions Autrement, la jeune Brit Bennett s'inscrit déjà dans l'héritage de Toni Morrison avec "Le Coeur battant de nos mères".
Qui obtiendra le plus de faveur de la presse et du public, les paris sont déjà lancés, et il nous tarde de pouvoir échanger avec vous nos émotions de lectures. Sachez enfin pour les plus curieux d'entre vous que notre traditionnel dossier de rentrée sera en ligne dès la fin de la semaine....

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (125)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (121)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !