Chargement...
Chargement...

rumeurs de rentrée

1254_rumeurs-de-rentree
Une actualité de David V.
Publié le 24/08/2013

LittératureUn instantané dans le petit matin de la librairie pour saisir l'essence fugace d'un rayon : avant l'arrivée des premiers clients cette photo a retenu un moment silencieux, des livres immobiles, de sages piles qu'une journée va amoindrir. Les plus aguerris reconnaîtront des titres qui ont du succès ou en ont eu, des livres qui marchent déjà bien ou qui refusent de démarrer, des promesses déçues ou des échecs confirmés, et au fond notre fonds avec ce "s" final auquel nous tenons tant pour le distinguer de ce rapport fond/forme auquel il ne doit rien. Ce temps d'arrêt est peut-être aussi l'occasion d'un léger vertige en pensant à la prochaine rentrée à laquelle les éditeurs nous font déjà penser, les uns nous adressant des épreuves, d'autres nous invitant à leur table ou nous conviant à de grands messes terribles où ils nous bombarderont de titres avec l'assurance d'y découvrir des chefs d'oeuvre à la pelle. Hier au soir c'était Laure Leroy de Zulma qui nous dévoilait son trio coloré de rentrée avec le prochain Hubert Haddad, Géométrie d'un rêve, faux journal intime d'après l'amour qui nous mènera loind de la Palestine, en Bretagne. Le suivront deux auteurs hispaniques recommandés par l'actif et talentueux François-Michel Durazzo : Contrebande d'Enrique Serpa, auteur disparu en 1968, "le meilleur romancier d'Amérique Latine" selon Hemingway, qui a laissé derrière lui ce livre très célèbre à Cuba, face à face sur un raffiot de deux hommes que tout oppose, et La ville absente de Ricardo Piglia, fantasque auteur argentin qui donne bien du mal à ceux qui essaient de résumer ses livres au demeurant exceptionnels et parcourus d'érudition (les lecteurs très rares de Macedonio Fernandez apprécieront), et on compte ardemment sur ce prochain livre pour lui offrir un public qui lui fait cruellement défaut. Les magnifiques couvertures dessinées par David Pearson y contribueront sans doute. Pour avoir une petite idée de cet alléchant programme, vous pouvez lire la newsletter de Zulma ici : newsletter...

Ricardo Piglia